/news/homepage

Déversement d'hydrocarbures dans les eaux

Rivière L'Assomption

Un déversement d'hydrocarbures s'est produit mardi dans la rivière L'Assomption.

En début d'après-midi mardi, les autorités ont été avisées de la situation. Selon Jean-Charles Drapeau, directeur du Service de l'urbanisme de la Ville de L'Assomption, une heure a été nécessaire pour localiser la provenance de l'écoulement.

«Nous n'avons toujours pas réussi à trouver la source exacte du déversement, mais le taux de dilution de l'hydrocarbure était très élevé. Jeudi, il n'y avait presque plus de traces dans la rivière», a-t-il expliqué.

Le contaminant s'écoulait dans la rivière près d'un tuyau derrière des bâtiments situés sur la rue Saint-Étienne, au coin du boulevard L'Ange-Gardien. Des équipes d'Enviro-Urgence, du ministère de l'Environnement, du Service de l'urbanisme et du Service des incendies de L'Assomption étaient présentes à cet endroit, mardi.

«Nous avons vérifié notre réseau d'égout. Nous avons déjà vécu des situations où la contamination provenait de liquides déversés dans le système pluvial. L'enquête du ministère de l'Environnement permettra d'en déterminer la provenance», ajoute M. Drapeau.

«En raison de la pluie qui a balayé la région, la provenance du déversement pourrait se trouver à plusieurs mètres de l'endroit où les hydrocarbures ont été trouvés», poursuit le directeur du service d'urbanisme.

Déversement mineur, selon la Ville

Selon la Ville de L'Assomption et le ministère de l'Environnement, le déversement serait mineur en raison de son taux de dilution. Des analyses permettront de connaître la nature exacte des produits s'étant écoulés dans la rivière et la quantité répandue.

«Des boudins absorbants ont été installés dans la bande riveraine pour récupérer le déversement. Nous tenons à rassurer la population. Toutes les mesures sont prises pour procéder au nettoyage du site et limiter les impacts sur l'environnement», a soutenu Jean-Charles Drapeau.