/news/homepage

Un accord conclu avec les étudiants

Conflit étudiant

TVA Nouvelles

Une entente de principe a été conclue samedi entre le gouvernement et les étudiants, au terme de négociations qui se déroulaient depuis vendredi, à Québec. Les détails seront dévoilés ce soir, à 20h00.

Contenu de l'entente

Le contenu de l'entente n'a pas été dévoilé, par contre, Jean Lapierre, chroniqueur pour TVA Nouvelles, a appris que le gouvernement maintiendrait la hausse des frais de scolarité comme il a été convenu dans le dernier budget. Cependant, les frais affhérents des université seront diminués.

Gouvernement

Line Beauchamp, ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport: «C'est une rencontre intensive qui nous a permis d'avoir une entente de principe. Les associations vont soumettre cette entente de principe à leurs membres et nous espérons que les étudiants retournent en classe bientôt. Par respect pour le climat de négociation, nous nous sommes entendus que le contenu de l'entente va être dévoilé qu'en début de soirée. Lorsqu'il y a entente, chacun a fait un bout de chemin, mais je prend le temps de dire que c'est une entente qui est à ;a satisfaction du gouvernement.» Pour son allocution, Mme Beauchamp se trouvait en compagnie de Michelle Courchesne, présidente du Conseil du Trésor et d'Alain Paquet, ministre délégué aux Finances.

Jean Charest, premier ministre du Québec: «On aura l'occasion d'en reparler, ce qu'on veut, c'est la paix, on veut permettre aux étudiants de reprendre leurs cours, on veut prendre de bonnes décisions pour l'avenir du Québec. On va prendre ça une étape à la fois, ça s'est bien passé au cours des dernières heures les gens ont travaillé fort, dans les heures qui viendront nous pourrons en dire plus.»

Fédérations étudiantes

Martine Desjardins, présidente de la FEUQ: «C'est le début de la fin du conflit».

Gabriel Nadeau-Dubois, le porte-parole de la CLASSE: «Après plus de 20 heures de dialogue, il y a eu une offre formelle déposée par la ministre Beauchamp et la ministre Courchesne. Le contenu sera développé plus tard en soirée, on va d'abord présenter le contenu à nos membres. C'est une offre, ce n'est pas la fin de la grève, ce seront les assemblées générales qui décideront».

Léo Bureau-Blouin, président de la FECQ: «Nous allons faire une rencontre avec nos associations ce soir et on va expliquer le contenu, on va tenir le plus rapidement possible des assemblées. Il n'y aura pas plus de commentaires sur le contenu, car on veut réserver l'exclusivité à nos membres.»

Simon Gosselin, président de la TaCEQ: «On est satisfait qu'on y ait mis du nôtre, le gouvernement aussi, ce sera aux étudiants de décider ce qu'ils font de cette offre.»

Les associations étudiantes ne feront pas de recommandations aux assemblées générales. On ne dira pas si on est favorable ou non à l'offre.

Associations syndicales

Louis Roy, président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), confirme qu'une entente a été conclue. «Pour l'ensemble de la population du Québec, c'est une excellente nouvelle aujourd'hui que les associations étudiantes et le gouvernement en sont venus, enfin, à une entente.»

«Le contenu sera développé ce soir, ce que je peux vous dire c'est qu'on est très heureux [...] on a les éléments qu'il faut pour une sortie de crise» explique le président et directeur général de la Fédération des cégeps, Jean Beauchesne.

CRÉPUQ

Luce Samoisette, CRÉPUQ «Nous on est très heureux les recteurs d'avoir signé cette entente de principe. On a convenu qu'on ne discuterait pas des détails. Évidemment, on souhaite tous un retour en classe rapide, on est confiant, mais ça doit être soumis aux associations étudiantes.»

Les négociations ont eu lieu depuis 16h00 vendredi et ont duré toute la soirée et toute la nuit. Il semble que personne n'ait quitté la table de la nuit.

 

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings