/regional/montreal/montreal

Les «rouges» et les «verts» manifestent

Deux marches nocturnes à Montréal

Au moment où près de 20 000 étudiants ont choisi de rejeter lundi l'entente de principe survenue entre les associations étudiantes et le gouvernement, deux manifestations nocturnes s'organisent à Montréal.

(photo: Olivier Daoust, TVA Nouvelles)

En plus de la manifestation «traditionnelle» qui s'est tenue pour une 14e soirée consécutive, les étudiants en faveur de la hausse des frais de scolarité, les «verts», ont également marché pour une première fois en même temps que leurs vis-à-vis «les rouges».

En effet, les sympathisants du Mouvement des étudiants socialement responsables du Québec (MÉSRQ) se sont regroupés pour manifester leur mécontentement dès 21 h à la station de métro Papineau. Ceux-ci jugent que la hausse est justifiée et qu'il est temps que le «boycott» des cours se termine.

manifestation-7mai

Ils étaient peu nombreux à quitter leur lieu de rendez-vous vers 21 h 30, soit moins d'une centaine de personnes, pendant que la marche des «rouges», celle des étudiants contre la hausse, comptait plus de 1000 manifestants.

Comme à l'habitude, quelques centaines de manifestants «rouges» se sont réunis à la place Émilie-Gamelin pour 20 h 30, pour ensuite se mettre en marche peu après 21 h.

Malgré quelques pièces pyrotechniques qui ont été lancées dans la foule, la marche des « rouges » était toujours considérée pacifique vers 23 h, lundi.

(photo: Agence QMI)

La manifestation des «verts», qui comptait dans ses rangs une vingtaine de manifestants «rouges» qui avaient réussi à s'infiltrer, s'est déroulée elle aussi dans le calme et s'est terminée peu après 22 h 30.

Les deux groupes ne se sont donc pas croisés finalement dans les rues de Montréal.

Vers 23 h 30, la manifestation des «rouges» étaient toujours en cour, même si plusieurs décrocheurs commençaient à quitter la marche.

Incorrect or missing Brightcove Settings