/news/homepage

Les sites du PLQ et du MELS hors service

«Par mesure préventive», selon le ministère

Depuis tôt samedi, les sites internet du Parti libéral du Québec (PLQ), du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) ainsi que celui destiné à fournir de l'information sur l'aide financière aux études (AFE) sont hors service.

Jointe vers 10h30, l'attachée de presse de la ministre de l'Éducation, Kimberly Labar, n'avait pas été informée de la situation. Quelques minutes plus tard, elle a expliqué que les sites du MELS et de l'AFE ont été fermés tous les week-ends par mesure préventive depuis la cyberattaque dont ils ont été victimes, à la mi-avril. Ils n'ont donc pas été la cible d'une cyberattaque, a-t-elle assuré.

Toutefois, en matinée, le directeur des communications du PLQ, Michel Rochette, parlait pour sa part d'une attaque informatique. Il a assuré que les responsables de l'hébergement du site web du PLQ travaillaient d'arrache-pied pour régler le problème. M. Rochette n'était pas en mesure de dire vers quelle heure les sites seront de nouveau accessibles.

«Ce sont des attaques assez communes dont nous avons été victimes au cours des dernières semaines », a-t-il précisé.

Les sites déjà ciblés

Le site internet du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) a été la cible d'une attaque de pirates informatiques, le vendredi 19 avril.  Le titre «On a honte de notre gouvernement» se trouvait au haut de la page, en caractères gras. Plus bas, une fenêtre Twitter diffusait des messages très critiques qui circulaient sur le réseau social.

Photo: Agence QMI

Le 13 avril, le site internet du Parti libéral du Québec (PLQ) et des comptes de courriels du gouvernement ont été la cible d'une attaque en soirée. Un message d'erreur apparaissait à l'écran pour tout internaute qui tentait d'y accéder.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des milliers de manifestants ont marché pendant de longues heures dans les rues de Montréal pour dénoncer le recours à la loi spéciale, adoptée par l'Assemblée nationale, vendredi.
Le jour même, sur les réseaux sociaux, des personnalités publiques ont appelé les étudiants à envahir les boites courriel de députés libéraux et à troubler l'accès à différents sites.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.