/news/homepage

Le profil psychologique d'un tueur

Cadavre démembré

TVA Nouvelles

L'homme à l'origine du crime qui a mené à la découverte d'un cadavre démembré serait probablement une personne qui est aux prises avec une pathologie psychologique importante.

Pour comprendre comment un individu peut commettre un tel geste, Paul Larocque s'est entretenu avec le Dr Hubert Van Gijseghem sur les ondes de LCN, un psychologue et expert psycholégal, familier avec ce type de crimes. Le docteur affirme n'avoir jamais vu, dans sa carrière, un cas de démembrement où l'auteur du crime ait envoyé des parties du corps à des destinataires différents.

«J'ai été impliqué dans des expertises où il y avait démembrement. En fait dans ma vie, j'en ai vu trois», dit le Dr Van Gijseghem. Mais jamais il n'a vu de cas où les membres étaient envoyés à des entités, et non des particuliers.

Émettre des hypothèses

Selon le Dr Van Gijseghem, il faudrait d'abord évaluer les cas possibles.

«Envoyer des parties du corps à quelqu'un, ça se voit quelques fois dans le monde mafieux», précise-t-il. Par contre, il s'agit souvent de petites parties du corps comme un doigt ou une oreille.

«Il est plutôt rare que l'on envoie un pied par contre, car cela présuppose un démembrement et un meurtre.»

Il pousse son analyse plus loin en observant que les parties du corps n'aient pas été destinées directement à des personnes, mais à un parti politique et pour la main, à un autre destinataire. «Ça ne ressemble pas du tout à un crime mafieux, mais plutôt à un acte délirant.»

Pour le Dr Van Gijseghem, l'auteur d'un tel crime est assurément une personne qui souffre d'une pathologie psychologique importante. «Soit il trouve que c'est ‘'cute'', soit le geste répond à quelque idéation délirante.»

«C'est beaucoup plus un geste d'éclat d'une personne très dérangée à mon avis.»

Ensuite, il faudrait, selon lui explorer le volet idéologique politique de cet individu, puisqu'un des envois a été fait à un parti politique.

Identité du suspect dévoilée

Un peu plus tôt le SPVM a confirmé l'identité de l'homme qui aurait tué et démembré un homme de race blanche pour ensuite placer le torse dans une valise laissée à l'arrière d'un immeuble de logements dans Notre-Dame-de-Grâce, puis envoyés un des pieds au Parti conservateur et une main, interceptée au centre de tri de Postes Canada.

Il s'agirait d'Eric Clinton Newman, un acteur connu dans le milieu pornographique, mais inconnu des services policiers. Ce nom serait un pseudonyme et il répondrait au véritable nom de Luka Rocco Magnotta.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie