/news/homepage

Son ex-amante transsexuelle témoigne

Affaire Luka Rocco Magnotta

Consultez la chronologie de cette affaire

Une ex-amante transsexuelle de Luka Rocco Magnotta, Nina Arsenault, a confié au tabloïd britannique «The Sun» l'avoir fréquenté il y a quelques années à Toronto, alors qu'elle commençait sa carrière de danseuse nue.

Dans une vidéo du tabloïd qui est reprise sur le site de nouvelles torontois CityNews, Nina Arsenault a raconté qu'elle avait 18 ans à l'époque où elle a connu Magnotta et commençait à peine sa vie en tant que transsexuelle.

«Il s'est d'abord présenté à moi sous le prénom d'Angel, puis il m'a dit que son vrai nom était Luka, mais il se faisait aussi appeler Rocco », a-t-elle témoigné. «C'est le premier homme avec qui j'ai couché après avoir commencé ma vie de transsexuelle.»

Nina Arsenault a décrit Magnotta comme étant «très manipulateur» et «menteur pathologique».

Elle a indiqué au Toronto's CityNews qu'il « faisait des blagues à propos de tuer des animaux. Il faisait également des blagues à propos de son intention de tuer des gens et qu'il aimerait bien tuer sa famille».

Nina Arsenault a aussi témoigné du fait que Magnotta prenait de la méthamphétamine, était fasciné par James Dean et Madonna, et qu'il se frappait lui-même au visage sous la douche.

«Il disait, j'ai peur, lorsque tu regardes dans mes yeux, que tu voies qu'il n'y a rien au fond de moi», a-t-elle raconté.

«Selon moi, il était vraiment un être dérangé», a conclu Mme Arsenault.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.