/news/homepage

La fusillade fait un mort et sept blessés

Centre Eaton de Toronto

Voyez ici quelques photos

Un homme de 25 ans est mort et sept personnes ont été blessées par balle, dont deux sont dans un état critique, samedi en début de soirée, au Centre Eaton, au centre-ville de Toronto. La police, qui rechercherait deux suspects, poursuivait son enquête en soirée.

Parmi les blessés, un homme de 20 ans et un adolescent de 13 ans sont dans un état critique. Deux femmes et un autre homme, dont les âges sont inconnus pour l'instant, ont été blessés sérieusement. Une autre femme a subi des blessures mineures lorsqu'un projectile l'a effleurée.

Dans le désordre qui a suivi, une femme enceinte a été bousculée, et elle a été conduite à l'hôpital où son travail a commencé. En fin de soirée, son état de santé n'était pas connu et on ignorait si elle avait accouché.

Des coups de feu ont été entendus vers 18h20 dans l'aire de restauration du centre, près de l'intersection des rues Queen et Yonge. Deux suspects seraient recherchés par la police. De nombreuses personnes ont rapporté sur Twitter avoir entendu entre 10 et 12 tirs.

Plusieurs milliers de personnes, dont plusieurs étaient ébranlées, ont été évacuées du complexe commercial et le service de métro et de tramway a été suspendu dans le secteur par mesure de sécurité. Plusieurs rues avoisinantes ont par ailleurs été fermées.

Le maire de Toronto, Rob Ford, s'est rendu sur les lieux en soirée et s'est adressé aux médias.

«Premièrement, je voudrais exprimer mes condoléances à la famille des victimes. J'espère qu'elles s'en sortiront. Cet incident ce soir est absolument terrible et je suis ici pour offrir mon appui à la police.

J'étais à un match de football cet après-midi avec des jeunes de 13-14 ans. Ça fend le cœur. J'espère que le jeune homme va s'en sortir et je ferai tout ce que je peux pour aider sa famille.»

Peu après 21h, les policiers ont quitté le Centre Eaton pour procéder au visionnement des bandes vidéo des caméras de surveillance et interroger des témoins.

À l'instar du maire, peu avant 22h, le chef de police de la ville, William Blair, s'est adressé aux médias, expliquant que l'homme qui a été tué était vraisemblablement visé par les suspects et que les personnes blessées étaient des victimes innocentes. «Nous ne ménagerons aucun effort pour arrêter les suspects», a affirmé le chef Blair, ajoutant que la police a une très bonne description du tireur qui sera publiée incessamment.

Le Centre Eaton est un endroit très fréquenté avec près de 300 magasins et restaurants.

Témoignage d'une jeune Montréalaise en visite à Toronto

Marie-Soleil Lalonde n'est pas près d'oublier sa visite dans la Ville Reine. Cette Montréalaise de 28 ans venait d'assister avec son conjoint à un match des Blue Jays et profitait de la fin de l'après-midi pour faire un peu de magasinage au Centre Eaton avant la fermeture des commerces à 19h.

«Vers 18h15, en sortant d'une boutique, nous avons vu des jeunes courir dans l'escalier roulant, a-t-elle relaté dans une entrevue téléphonique avec l'Agence QMI. Je ne me suis pas inquiétée, me disant qu'ils s'amusaient. Mais, ensuite, on a vu des personnes plus âgées courir aussi, là ça devenait plus intriguant.»

Voyant des gens regroupés à la balustrade de la mezzanine où elle se trouvait, elle a aperçu à l'étage inférieur une personne étendue dans l'aire de restauration. «Personne ne nous disait ce qui se passait, on voyait des ambulanciers arriver. Après 10 minutes, il y a eu une autre vague de gens, des clients du centre qui sont venus nous dire: "allez-vous en, ça tire encore!"».

Le couple a donc quitté le Centre Eaton pour constater qu'à l'extérieur, personne ne se doutait de la tragédie qui venait de se produire. «L'information ne s'était pas rendue, seuls les gens du sous-sol et de l'étage supérieur où nous étions savaient ce qui se passait, qu'il y avait eu une fusillade, a-t-elle poursuivi. Nous avons pris la peine d'appeler nos familles pour les rassurer, puis nous avons mangé près du centre.»

Peu après leur sortie du Centre Eaton, le quadrilatère a complètement été bouclé par la police. «Après le restaurant, on pensait aller au cinéma, mais l'endroit, situé à l'intérieur du périmètre, était fermé. Nous sommes rentrés à l'hôtel pour écouter les nouvelles, tenter de comprendre», a-t-elle ajouté, ne pouvant s'empêcher d'évoquer la tragédie de Dawson, à Montréal.

Photos de l'événement:

(Crédit: Agence QMI) Marcus Neves-Polonio, 19 ans, travaille dans un restaurant du Centre Eaton.

(Crédit: Marie-Soleil Lalonde)

(Crédit: Reuters)

(Crédit: Reuters)

(Crédit: Reuters)

(Crédit: Reuters)

(Crédti: Reuters)

(Crédit: Reuters)

(Crédit: Reuters)

(Crédit: Reuters)

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.