/news/currentevents

La traque est terminée

TVA Nouvelles

Consultez la chronologie de cette affaire

Luka Rocco Magnotta, soupçonné d'avoir tué et démembré un étudiant dans son appartement de Côte-des-neiges, a été arrêté à Berlin en Allemagne. Le SPVM a confirmé cet après-midi que le présumé tueur a été arrêté et identifé grâce à ses empreintes digitales.

«Je suis extrêmement heureux et soulagé de vous annoncer qu'à 8h ce matin, 14h heure de Berlin en Allemagne, que le suspect le plus recherché pour nous a été arrêté. L'homme a été identifié, reconnu dans un cybercafé et ce n'est qu'à 12h40, heure de Montréal, qu'on en a eue la confirmation à 100%», a expliqué Ian Lafrenière, responsable des communications du SPVM.

Magnotta, 29 ans, était en fuite depuis le 25 mai et a été épinglé par la police dans un cybercafé berlinois de la rue Karl-Marx de Neukölln à 14 heures (heure locale) après avoir été reconnu par un employé qui a alerté les autorités.


L'employé qui a reconnu Magnotta, Kadir Anlayisli. (Crédit photo: Reuters)

«Nous ne voulions pas donner de fausses informations et devoir la corriger par la suite. Nous avons donc attendu le retour à 100% d'Interpol et c'est avec une empreinte digitale que la confirmation a eu lieu. Oui on le savait, cependant on n'avait pas la confirmation», a ajouté M. Lafrenière.

Le suspect a été écroué dans une prison locale où il sera détenu jusqu'à ce que toutes les questions relatives à son statut à l'international soient réglées. Magnotta comparaîtra devant un juge mardi en Allemage.


Le poste de police où est interrogé Magnotta à Berlin. (Crédit photo: AFP)

Pour ce qui est de l'extradition de Magnotta, il est impossible de savoir pour l'instant quand il sera de retour au Canada.

«Les démarches vont être entamées très rapidement, mais je tiens à vous dire qu'il est possible qu'il y ait des délais avant que le suspect ne soit retourné au Canada» affirme le porte-parole du SPVM.

Le SPVM a tenu à remercier les médias ainsi que la population pour leur aide.

«On avait toujours dit que le web lui avait servi à se glorifier dans son cas,mais c'est aussi le web qui l'a fait arrêté», croit M. Lafrenière.

Interpol a aussi publié un communiqué concernant l'arrestation de Magnotta.

«L'arrestation de Magnotta démontre les avantages du réseau international d'Interpol et de ses centrales qui font le partage d'information sur les fugitifs dangereux qui auraient fui à l'étranger. La police sait que la meilleure façon d'arrêter les fugitifs partout dans le monde est d'utiliser les services et les outils d'Interpol», a dit le chef du bureau des enquêtes sur les fugitifs à Interpol, Stefano Carvelli, dans le communiqué.

À quand le retour?

Pour l'avocat spécialisé en extradition, Me Stéphane Handfield, le processus d'extradition peut être long et complexe. Une demande doit d'abord être faite aux autorités allemandes par les autorités canadiennes. Par la suite, le procédé d'extradition va suivre son cours.

Par contre, Magnotta pourrait contester cette décision.

«Si toutefois il décidait de contester son extradition et de se prévaloir de ses recours devant les différentes instances judiciaires et bien ça pourrait prendre plusieurs mois, voire quelques années, avant que l'individu ne franchisse la frontière canadienne, explique Me Handfield, somme toute, je vois difficilement comment il pourrait obtenir gain de cause dans une contestation d'extradition.»

En fuite en autocar

Plus tôt ce matin, plusieurs médias français ont rapporté que le présumé meurtrier avait pris vendredi un autocar de la compagnie Eurolines à destination de Berlin, dans une gare routière à Bagnolet, en banlieue de Paris. Il aurait notamment été vu dans le XVIIe arrondissement.

Selon des employés d'Eurolines, des policiers sont passés à la gare ce matin, pour notamment visionner les images des caméras de surveillance. Ils auraient également montré des photos de Magnotta à certains employés.

(Photo archives Facebook de Luka Rocco Magnotta)

Cannibalisme

Le jeune homme se serait filmé en train de tuer, dépecer et s'adonner à des actes de nécrophilie et de cannibalisme sur sa victime, Jun Lin, un homme de 33 ans d'origine chinoise, dans la nuit du 24 au 25 mai. La macabre vidéo a été diffusée sur Internet.

L'ex-escorte pour hommes et acteur de films porno faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international d'Interpol. Magnotta était activement recherché dans 190 pays.

Luka Rocco Magnotta, dont le nom véritable est Eric Clinton Newman, aurait quitté Montréal à bord d'un avion le 26 mai en direction de l'Europe.

Suspect numéro un

Le suspect numéro un du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sera entre autres accusé de meurtre au premier degré et d'outrage à un cadavre quand il sera extradé au Canada.

Le SPVM attend d'avoir des communications de «haut niveau» de la police allemande avant de faire des commentaires sur l'arrestation de Magnotta.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie