/news/homepage

Traqué et retrouvé en 10 jours

Luka Rocco Magnotta

Consultez la chronologie de cette affaire

Luka Rocco Magnotta, né Eric Clinton Newman, a erré pendant 10 jours avant d'être arrêté dans le sud-ouest de Berlin, la plus grande ville d'Allemagne, lundi.

Voici un résumé de sa cavale qui a débuté après le meurtre qu'il aurait commis à Montréal.

(photo: APTN) Magnotta alors qu'il entrait dans un café internet de Berlin lundi, quelques minutes avant d'être arrêté.

L'ex-acteur de films pornographiques, Luka Rocco Magnotta, a pris l'avion le 26 mai de Montréal, pour se retrouver à l'aéroport Charles de Gaulle,en France.

Trois jours plus tard, le 29 mai, la police trouve à Montréal un torse humain dans une valise à l'extérieur d'un immeuble à logements. Pendant ce temps, un membre du personnel au siège social du Parti conservateur du Canada ouvre un paquet sanglant contenant un pied humain.
 

(photo: Agence QMI)

 

Vers l'heure du midi, les détectives des crimes majeurs de la police d'Ottawa trouvent un paquet contenant une main coupée au centre de tri de Postes Canada à Ottawa. Le contenu était destiné au siège social du Parti libéral. Le lien entre le torse découvert à Montréal et ces colis n'est pas encore confirmé.

Mercredi 30 mai

La police d'Ottawa confirme que la main et le pied retrouvés à Ottawa ont été envoyés à partir du même endroit à Montréal.

La police de Montréal devient responsable de l'enquête et lance un mandat d'arrêt pancanadien contre la vedette porno Luka Rocco Magnotta de Toronto.

La police confirme que le torse et les parties du corps proviennent de la même personne. On découvre plus tard une vidéo sur Internet, qui montre un homme qui tue, démembre et mange sa victime, qui semble être un homme nu asiatique.

(photo: Agence QMI) La présumée victime d'Eric Clinton Newman, Jun Lin.

Pendant ce temps, Luka Rocco Magnotta est en Île-de-France. Selon certains médias français, il aurait été vu le mercredi 30 mai, à Clichy-La-Garenne, dans les Hauts-de-Seine, à huit kilomètres de Paris.

Il aurait également été aperçu par la suite dans le quartier des Batignolles, dans le 17e arrondissement. Il y aurait passé deux nuits dans un hôtel, à deux pas de la mairie. La distance entre Clichy-La-Garenne et les Batignolles est d'une trentaine de minutes à pied.

Les habitants du quartier disent l'avoir vu dans un bar, Le Petit Batignolles. Il se serait même invité chez des gens du quartier pour «finir la soirée», selon ce que rapporte Le Nouvel Observateur.
 

(photo: AFP) Le bar où Luka Magnotta aurait été vu en France.

Jeudi 31 mai

Le jeudi 31 mai sera la dernière journée de Magnotta en France et la chasse à l'homme pour le retrouver devient internationale.

Interpol et le FBI participent aux recherches, après l'annonce de la police de Montréal à l'effet que le suspect s'est probablement enfui du pays.

La police annonce que s'il est capturé, Magnotta fait face à des accusations de meurtre au second degré et d'outrage à un cadavre. Un proche de la famille qualifie Magnotta de «bombe à retardement.»

Les documents de la Cour révèlent que Magnotta a déjà fait face à la justice, y compris des dizaines d'accusations de fraude et d'agression sexuelle. Il a finalement été reconnu coupable de trois chefs d'accusation de fraude de moins de 5000$.

(photo: AFP)

En France, Magnotta aurait quitté le pays en prenant un autocar en direction de l'Allemagne.

Vendredi 1er juin

À Montréal, les policiers identifient la victime comme étant Jun Lin, un étudiant chinois de l'Université Concordia. Pendant ce temps, le tabloïd britannique The Sun affirme avoir mis en garde Scotland Yard il y a des mois que Magnotta était l'homme qu'on voyait dans des vidéos alors qu'il maltraitait des chatons.

Samedi 2 juin

Les enquêteurs français retrouvent des traces de la présence de Magnotta dans un hotel de Bagnolet, tout près d'une gare d'autocar d'où il aurait fui pour l'Allemagne.

(photo: AFP)

Dimanche 3 juin

La police confirme que Magnotta a été repéré dans un hôtel parisien, à Bagnolet. La police indique l'avoir retracé grâce à son téléphone cellulaire. Il s'était cependant enfui au moment de l'arrivée des policiers. Interpol dévoile des images d'une caméra de sécurité montrant Magnotta dans un aéroport inconnu.

(photo: AFP)

Lundi 4 juin

La police allemande procède à l'arrestation de Magnotta dans un cybercafé à Berlin, après avoir été reconnu par un employé alors qu'il naviguait sur le web. Lorsque la police s'est présentée sur les lieux et lui a demandé son passeport, Magnotta leur aurait répondu : «Vous m'avez eu».

Luka Rocco Magnotta était activement recherché dans 190 pays, et par l'organisation internationale de police Interpol.

Selon l'ex-enquêteur aux crimes majeurs du SPVM, Richard Dupuis, le présumé tueur a commis des erreurs de «novices».

Sur un blogue, Luka Rocco Magnotta avait publié un billet dans lequel il expliquait comment disparaître du jour au lendemain, et ce, sans laisser de traces.

Toutefois, lors de la traque du présumé meurtrier, Magnotta a laissé une abondance de traces de sa présence, permettant aux policiers de le retrouver en moins de 10 jours.

Dans la même catégorie