/finance/finance

C'est terminé pour l'Airbus A380

Vols Montréal-Paris

Le Airbus A380, l'un des plus gros avions civils au monde, ne viendra plus à Montréal. Le transporteur Air France met fin à l'exploitation de cet appareil entre Montréal et Paris à compter de l'automne prochain pour une question de rentabilité.

«Ce n'est pas l'avion le mieux adapté pour le marché actuel à Montréal» explique le vice-président d'Air France au Canada, Fabien Pelous. Et c'est surtout le manque de clientèle en classe affaire qui a poussé le transporteur à prendre cette décision.

(photo: AFP)

Actuellement, un Airbus A380 offre 89 sièges en classe affaires. Air France réduira de 40% cette capacité. «On ne pensait pas que la crise économique en Europe allait avoir cet impact chez nous, admet Fabien Pelous. La demande aujourd'hui (en classe affaires) est bien inférieure à nos prévisions faites à l'époque.»

Cette décision constitue aussi un dur coup pour Aéroports de Montréal, qui a investi ces dernières années des millions de dollars pour accueillir ce géant des airs. Construction d'un quai d'embarquement à 2 étages, réaménagement d'une partie du tarmac, achat d'un nouveau camion de lutte contre les incendies : autant de décisions prises par ADM dans le contexte de l'arrivée du A380.

«On ne s'y attendait pas. On est déçu mais on comprend » admet la vice-présidente d'ADM, Christiane Beaulieu, tout en spécifiant que ces équipements « continueront de servir pour les autres gros porteurs» qui viennent à Montréal-Trudeau.

(photo: AFP)

Déjà, en avril 2011, lorsque le A380 a touché le sol pour la première fois à Montréal, plusieurs spécialistes estimaient qu'Air France prenait un pari risqué en exploitant un si gros appareil ici. Une erreur, cette décision? « On n'a aucun regret, rétorque le vice-président. C'est un succès, notamment en termes d'image pour la compagnie » en rappelant l'énorme couverture médiatique générée par l'arrivée de cet appareil.

Air France refuse cependant de dévoiler le taux d'occupation des sièges à bord de son célèbre avion. « Des éléments confidentiels » se contente-t-on de nous dire.

Le Airbus A380 effectuera donc sa dernière apparition à la fin de l'été à Montréal. À compter du 28 octobre, Air France utilisera plutôt des Airbus A340 et des Boeing 777 pour réaliser ses 14 vols hebdomadaires entre les aéroports Montréal-Trudeau et Charles-de-Gaulle.

Le A380 qui venait à Montréal sera réaffecté sur la liaison Paris-Los Angeles.

Incorrect or missing Brightcove Settings