/news/homepage

Les noyades en hausse de 50% au Québec

Vers un triste record

De 22 noyades l'an dernier à pareille date, le nombre est passé à 33 cette année, ce qui préoccupe la Société de sauvetage maritime.

Il y a eu plusieurs incidents au cours de la fin de semaine:

«C'est sûr que nous ne sommes pas insensibles au fait que le nombre de noyades a augmenté par rapport à l'an passé, mais en général, la moyenne demeure comparable aux autres années», a toutefois indiqué le directeur de la Société de sauvetage maritime, Raynald Hawkins.

Ce dernier a mentionné que la majorité des noyades pourrait être évitée, si les gens étaient un peu moins téméraires. Par exemple, M. Hawkins suggère aux parents de toujours avoir leur enfant à la portée de la main afin d'éviter un accident.

«Parfois, les gens se croient invincibles sur l'eau. Être au volant d'un bateau, c'est comme une auto. Nous devons conduire pour nous, et surtout, pour les autres. Un accident est si vite arrivé.»

Le beau temps, qui est arrivé plus tôt que prévu, pourrait avoir un lien direct avec l'augmentation des noyades en ce début de saison estivale, selon M. Hawkins.

«Les gens ont commencé à se baigner dès le mois d'avril et la saison de plaisance a débuté plus rapidement qu'à l'habitude. La température douce fait en sorte que le risque est plus élevé étant donné qu'il y a plus de monde sur l'eau», a-t-il expliqué.

Boisson et cours d'eau

Les noyades ont souvent lieu dans les rivières, les étangs et les lacs, selon M. Hawkins.

«C'est très sournois la baignade au milieu d'un lac. Il y a des courants qui peuvent nous aspirer vers le fond», explique M. Hawkins. «Nos rivières sont un mélange de sable et de particules d'air, un peu comme des sables mouvants. Moindrement qu'on n'a pas l'habileté de nager, on peut être pris de panique, être aspiré et le courant fait le reste.»

Mais, il est faux de penser que la majorité des gens qui se noient ne savait pas nager, ajoute M. Hawkins.

«Une personne sur deux sait nager et se noie quand même. Le problème, c'est que certains individus consomment à bord de leurs embarcations et une bière sur l'eau équivaut à trois sur la terre ferme. Sur l'eau, il peut y avoir beaucoup de vent et quand nos réflexes sont moins rapides, cela peut causer des incidents.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie