/news/homepage

Lisée est pressenti dans Rosemont sous la bannière péquiste

Prochaines élections provinciales

Jean-François Lisée est pressenti pour être candidat du Parti québécois dans le comté de Rosemont aux prochaines élections.

Tenté à nouveau par la politique, l'ancien conseiller de Jacques Parizeau refuse toutefois de se mouiller avant le déclenchement des hostilités électorales.

«C'est une vraie possibilité», réagit-il d'emblée lorsque questionné sur une éventuelle candidature péquiste lors des imminentes hostilités électorales.

Jean-François Lisée était jusqu'à tout récemment directeur du Centre d'études et de recherches internationales (CÉRIUM) de l'Université de Montréal, mais son travail avait été remis en question en février dernier, car jugé partisan par certains membres de la communauté universitaire.

Il avait par ailleurs invoqué de nouveaux défis professionnels à venir en septembre prochain pour justifier son départ du CÉRIUM.
Le déclenchement d'élections en août, comme le laissent entendre les rumeurs depuis un certain temps déjà, le coince un peu. «Je ne veux me torturer à ce sujet que lorsque des élections seront déclenchées, pas avant. Je ne donnerai ma réponse que lors du déclenchement des élections», a-t-il insisté.

Il se dit très reconnaissant envers les membres de l'exécutif de Rosemont, l'actuel comté de la députée Louise Beaudoin, de lui réserver en quelque sorte une place. «Je suis très honoré», a-t-il reconnu. Mme Beaudoin, récemment revenue au sein du caucus péquiste, a déjà annoncé depuis longtemps qu'elle quittait la vie politique à la fin du présent mandat.

Au PQ, on est confiant. On estime que les probabilités sont très bonnes que Jean-François Lisée fasse le saut en politique active. Des sondages favorables à Pauline Marois et ses troupes devraient amplement finir de convaincre l'ex-conseiller de Jacques Parizeau à se présenter, croit-on fermement.

(Twitter)

Jean-Francois Lisée a remercié ceux qui le soutiennent sur son compte Twitter, jeudi soir. «Merci pour les encouragements. Vous alimentez ma réflexion. Aucune décision n'est encore prise.», a-t-il fait savoir.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.