/regional/montreal/montreal

Des uniformes plus voyants pour les signaleurs

Chantiers routiers

Des combinaisons jaunes fluorescentes, décorées de multiples bandes oranges réfléchissantes. Le ministère des Transports du Québec a décidé de prendre les grands moyens pour rendre les signaleurs routiers plus visibles pour les automobilistes sur les chantiers.

Ces nouveaux uniformes aux couleurs tapageuses font partie d'un projet pilote lancé l'an dernier dans le but de réduire le nombre d'accidents impliquant des signaleurs routiers. Les citoyens de Québec ont pu les apercevoir à quelques reprises déjà et c'est maintenant aux signaleurs de la Montérégie de les enfiler.

«Avec les enquêtes de la CSST, les enquêtes du coroner et les pressions que nous avons fait, l'Association des travailleurs en signalisation routière du Québec, ont fait qu'on a eu cet uniforme», explique Jean-François Dionne, président de l'Association.

L'initiative est très bien accueillie parmi les employés concernés. Plusieurs ont déjà vécu des instants angoissants où ils ont craint d'être renversés par un automobiliste qui ne semblait pas les voir.

C'est le cas de Serge Charland, qui, juste avant de recevoir son nouvel uniforme, a bien failli être frappé par une voiture, qui s'est immobilisée à quelques millimètres de ses jambes. «Les gens ne nous voient pas assez souvent. Ils sont pressés et stressés, raconte-t-il. Quand ils nous voient, ils ne prennent pas le temps d'arrêter.»

13 décès sont survenus sur des chantiers en 2011. Mais la CSST ne dispose pas de données précises sur les incidents survenus sur des chantiers routiers.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie