/news/law

«Tout le monde va se ramasser à l'asile»

Aspergée d'acide par son amoureux

Bouleversé par la sauvage agression à l'acide qui aurait été perpétrée par l'amoureux de sa sœur, Maxime Gosselin trouve inacceptable qu'une évaluation psychiatrique soit demandée pour le suspect, Nikolas Stefanatos.

C'est animé d'une rage manifeste que le jeune homme a à nouveau dénoncé l'acte barbare dont a été victime Tanya St-Arnauld, brûlée au troisième degré, au Vrai négociateur, mercredi.

«Je trouve ça aberrant, dégueulasse, ce qui s'est passé avec ma petite sœur! On va le remettre en liberté. Quand c'est ton amoureux qui te fait ça, c'est pas comme un autre cas!» tempête Maxime Gosselin.

 

Tanya St-Arnauld est plongée dans un coma artificiel au Centre des grands brûlés de l'Hôtel-Dieu à Montréal depuis son agression. (Photo gracieuseté de la famille)

 

Nikolas Stefanatos a comparu hier au palais de justice de Longueuil. Il a été accusé entre autres de voies de fait causant des lésions. Il sera de retour en cour vendredi pour son enquête sur remise en liberté. Entre-temps, il doit se soumettre à une évaluation psychiatrique.

«Des problèmes psychiatriques, si ça devient une excuse pour tout le monde qui commet un crime, tout le monde va se ramasser à l'asile! Si tu es criminel, assume tes responsabilités. Si tu es un criminel, tu dois être embarré!» tonne le frère aîné de Tanya St-Arnauld.

 

Nikolas Stefanatos a comparu hier au palais de justice de Longueuil. Il a été accusé entre autres de voies de fait causant des lésions. (Photo Facebook)

 

Pleurs et apitoiement

Maxime Gosselin, qui assistait à l'audience de Stefanatos hier, a vu le présumé agresseur de sa sœur s'apitoyer sur son sort. «Il braillait. Il ne parlait pas fort. Il disait que ce n'était pas sa faute, que c'était un accident. Un accident avec ce qu'il a fait!»

La femme de 29 ans aurait été aspergée de nettoyant acide pour béton qui a éclaboussé son visage, son torse, ses bras, ses jambes et même son dos. Elle est plongée dans un coma artificiel au Centre des grands brûlés de l'Hôtel-Dieu à Montréal depuis son agression survenue dans la nuit de samedi à dimanche.

La Longueuilloise prend un peu de mieux d'après son frère. «Elle est stable. Les médecins nous disent que ça va bien aller, c'est quand même difficile à supporter. Son visage est beaucoup moins enflé.»

Tanya St Arnauld était en couple avec Stefanatos depuis six mois. (Photo Facebook)

Maxime Gosselin s'inquiète de la réaction de sa soeur au moment où elle sortira du coma. «Ma sœur n'a plus de cheveux. Elle est coiffeuse, c'est sa signature. J'ai hâte qu'elle se réveille, mais je n'ai pas hâte qu'elle constate tous les dommages», de souffler Maxime Gosselin.

Nikolas Stefanos, qui était en couple avec la victime depuis six mois, aurait un caractère bouillant. «Ma sœur m'a dit qu'il était rough, pas envers elle, mais qu'il pétait des coches pour rien, qu'il était primé. Ça a l'air qu'il consommait de la drogue. Je sais qu'elle avait des soucis avec lui. [...] J'ai de la rage en masse.»

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.