/news/law

Élan de solidarité pour Tanya St Arnauld

Sa mère se confie

L'élan de sympathie à l'égard de Tanya St Arnauld, jeune femme aspergée à l'acide par son ami de cœur, n'a pas tardé à se déployer aux quatre coins de la province. Les amis de la victime organisent d'ailleurs un souper-bénéfice, mardi soir, pour manifester leur solidarité.

Pour la mère de Tanya, Linda St Arnauld, les messages d'encouragement agissent comme un baume sur ses souffrances. «Ça fait du bien de savoir qu'on est soutenu dans ce qu'on vit. Ça apaise ma douleur» a-t-elle confié au Journal de Montréal.

 

Linda St Arnauld, mère de Tanya St Arnauld (TVA Nouvelles)

 

Alors que sa fille s'apprête à replonger dans un coma provoqué pour subir une greffe de peau, la mère se nourrit d'espoir, mais réitère néanmoins ses inquiétudes. Pour elle, chaque jour apporte son lot de craintes et d'appréhensions.

«Ma fille est dans tous ses états. Elle a vécu des traumatismes et des chocs. Elle pensait même que quelqu'un voulait la tuer», a-t-elle raconté à l'émission Le Négociateur, la voix étreinte par les sanglots.

Préférer l'espoir à la vengeance

Malgré cette angoisse qui l'afflige, Linda St Arnauld refuse d'adopter une attitude revancharde contre l'agresseur de sa fille, Nikolas Stefanatos. «Je garde toute mon énergie sur ma fille. La seule chose que je veux c'est être avec ma fille le plus longtemps possible», a-t-elle expliqué.

Elle se dit également encouragée par les premiers signes de guérison qui apparaissent sur le corps de Tanya. Selon elle, le visage de la jeune fille montre déjà des signes de rétablissement. Sa tête, son torse et ses bras restent cependant couverts par les bandages.

«L'important, c'est qu'elle soit vivante, a-t-elle laissé tomber. Comme je le dis, on prend ça un jour à la fois et on se supporte», a laissé tomber Mme St Arnauld.

Une soirée-bénéfice

Les amis de Tanya la dépeignent avant tout comme une femme sensible et généreuse. En entrevue avec Claude Poirier, Linda St Arnaud la décrit comme «une fille qui donne» et qui «n'hésite jamais à venir en aide».

La soirée-bénéfice organisée par l'entourage de la jeune femme lui permettra d'écarter toute difficulté financière de son processus de guérison.

«Lorsqu'elle sortira de l'hôpital, je ne veux pas qu'elle ait à se préoccuper de devoir subvenir à ses besoins», conclut la maman qui passera la soirée à l'hôpital auprès de sa fille.

Pour en savoir plus sur la soirée-bénéfice organisée le 4 septembre, visitez la page Facebook de l'événement.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.