/news/homepage

Denis Blanchette aura des funérailles civiques lundi à Montréal

Attentat au Métropolis

Les funérailles de Denis Blanchette, tué dans l'attentat du Métropolis, seront célébrées lundi à 14h, en l'église Saint-Donat, sur la rue de Marseille, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal.

Dans un communiqué émis vendredi en fin de journée, le gouvernement du Québec a précisé que ces funérailles feront l'objet «d'une cérémonie de commémoration nationale».

«Le drapeau de la Tour du Parlement du Québec sera mis en berne le jour même. Le Protocole du gouvernement du Québec prendra en charge l'organisation de la cérémonie funéraire», peut-on lire dans le communiqué.

Pauline Marois avait discuté jeudi avec le premier ministre sortant de la possibilité de tenir des funérailles «nationales» pour M. Blanchette.

La chef péquiste tenait à souligner le geste héroïque posé par le technicien de scène et son collègue Dave Courage. Les deux hommes ont voulu empêcher le tireur d'entrer au Métropolis.

Mme Marois a d'ailleurs téléphoné à la mère de Denis Blanchette, Ginette, pour lui offrir ses condoléances. «Elle m'a dit que mon fils avait probablement sauvé sa vie et celle de plusieurs autres personnes», a raconté la mère, très émue.

La famille bouleversée, mais sereine

Malgré les nombreuses questions entourant la mort de Denis Blanchette, la famille essaie de rester sereine, sûre que le coupable sera traduit en justice. «C'est impossible que cette personne ne soit pas malade. Mais ça ne nous ramènera jamais notre frère. Avec toute la rancune, on perdrait beaucoup trop d'énergie à haïr quelqu'un. On va travailler plutôt dans le sens d'honorer mon frère», a souligné Diane Blanchette.

Vendredi, la famille s'apprêtait à récupérer le corps de M. Blanchette. «Mme Nicole Léger (députée) de mon comté, a fait énormément de démarches pour avoir le corps de mon frère, avec la Ville, avec la Sûreté du Québec. On sait où est mon frère, on peut procéder», a souligné Diane Blanchette.

La famille entière est bouleversée par la mort de Denis. Sa fillette de quatre ans ne comprend pas encore que son père est mort, explique la famille. «On lui dit que son papa est au ciel et qu'elle peut lui parler. Elle nous répond qu'il ne lui répond pas. Elle ne réalise pas encore», a dit Diane Blanchette.


Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.