/news/law

Les proches de Tanya St-Arnauld en colère

L'audience de Nikolas Stefanatos est encore reportée

L'enquête sur remise en liberté de Nikolas Stefanatos, le jeune homme de 27 ans accusé d'avoir jeté de l'acide au visage de sa petite amie, a été une troisième fois reportée mercredi matin, au palais de justice de Longueuil.

Comme simple explication, l'avocate de l'accusé, Me Mélanie Grégoire, a indiqué vouloir attendre d'avoir plus de nouvelles de la victime de 29 ans, Tanya St-Arnauld.
 

(TVA Nouvelles)

 

«La défense fait des démarches pour obtenir le cautionnement de mon client. Nous avons beaucoup d'empathie pour la victime et nous attendons des nouvelles de son état de santé», a-t-elle expliqué.

Mais cette réponse est loin de satisfaire le frère de Tanya, Maxime Gosselin. «Il peut dire ce qu'il veut. Quand elle nous raconte comment ça s'est passé, ce n'était pas un accident», lâche-t-il.

L'audience est désormais prévue le 27 septembre. «Nous nous opposerons toujours à sa remise en liberté», a fermement indiqué la couronne.

Trois chefs d'accusation pèsent actuellement contre Nikolas Stefanatos: voies de fait grave, voies de fait avec lésion, et agression armée.

L'homme de 27 ans aurait aspergé sa copine d'acide le 26 août dernier, par excès de jalousie après une soirée entre amis à Longueuil.

Vêtu d'un jeans et d'un chandail gris, le bras droit bandé à la suite de blessures subies le soir du drame, Nikolas Stefanatos n'a pas lancé un seul regard vers la famille de Tanya St-Arnauld.

Crispé, le visage fermé, il n'est resté que quelques secondes dans la salle.

Tanya a peur

Assis au premier rang, la mère, la tante, le frère et les amis de la victime ne l'ont en revanche pas quitté des yeux.

«On est un peu fâchés que ça traîne mais pour le moment il reste enfermé, c'est ce qui compte», a confié Maxime Gosselin en sortant.

«Ma fille m'a appelée tout l'avant-midi, elle a peur qu'il sorte et qu'il vienne la tuer. Mais elle est soulagée qu'il reste enfermé. Elle n'est pas encore prête à parler mais elle va avoir son mot à dire », promet sa maman, Linda St-Arnauld.

À aucun moment cette maman n'a été submergée par un esprit de vengeance.

«Je ne peux pas devenir amère ou laisser la colère et la haine me siphonner mon énergie car elle est toute pour ma fille », explique-t-elle avec beaucoup de dignité.

Tanya a d'ailleurs dit à sa maman que la famille de l'accusé n'y était pour rien et qu'ils étaient tous très gentils.

Son état s'améliore

Toujours hospitalisée au Centre des grands blessés de l'Hôtel-Dieu de Montréal, la jeune femme a été plongée dans un coma artificiel pendant 5 jours pour subir entre autres une greffe de peau. Elle s'est réveillée lundi.

«On prend ça un jour à la fois. Ses capacités physiques sont très affaiblies. Elle est comme un petit bébé. Mais nous sommes tous là pour la soutenir et elle est très forte», a dit Mme St-Arnauld.

Sa fille devrait cependant subir d'autres greffes. Près de 9 000 $ ont déjà été récoltés en dons, pour venir en aide à la jeune femme.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.