/news/homepage

Cancer de la prostate chez les femmes?

Confusion dans la population

Trente-quatre pour cent de la population canadienne estime à tort que les femmes peuvent recevoir un diagnostic de cancer de la prostate, selon un sondage de la firme Léger Marketing réalisé en août.

Seulement 56% des personnes sondées savaient avec certitude que seuls les hommes peuvent être atteints du cancer de la prostate.

«Il est évident qu'une confusion persiste au sein de la population à propos de cette maladie», a indiqué Aaron Bacher, président sortant du Réseau de Cancer de la prostate Canada, à Toronto.

«Il s'agit du cancer le plus répandu chez les hommes canadiens, d'où l'importance de renseigner clairement la population sur la nature de cette maladie et sur l'importance des tests de dépistage et du diagnostic précoce, de même que sur les différents traitements offerts aux personnes ayant reçu un diagnostic positif», a-t-il ajouté.

Soutien émotionnel

«Par ignorance et par peur, les hommes ne sont pas aussi diligents et honnêtes qu'ils devraient l'être en ce qui concerne leur santé», a indiqué le Dr Luc Valiquette, directeur du Département de chirurgie et spécialiste en chirurgie urologique au Centre hospitalier de l'Université de Montréal.

«Dans le cas du cancer de la prostate, il peut être particulièrement difficile pour le patient de communiquer ce qu'il ressent ou ce dont il a besoin. En fait, le soutien émotionnel peut être aussi important que l'assistance médicale», a-t-il ajouté.

Un homme sur sept souffrira d'un cancer de la prostate au cours de sa vie, et 26 500 d'entre eux recevront un diagnostic positif en 2012, soit une incidence semblable à celle du cancer du sein chez les femmes.