/news/law

Un geste «barbare» dit le juge

Nikolas Stefanatos reste détenu

Consultez la chronologie de cette affaire

Un acte de «barbarisme». C'est de cette façon que le juge Claude Provost a décrit le crime qu'aurait commis Nikolas Stefanatos, accusé d'avoir aspergé sa conjointe Tanya St-Arnauld d'acide en août dernier.

«Il s'agit là d'un crime très grave, qui reflète une insouciance grossière à l'égard de l'intégrité physique et des femmes», a laissé tomber le juge Provost, juste avant de refuser la remise en liberté sous caution de l'accusé.

Après avoir été reportée quatre fois depuis le dernier mois, l'enquête sur remise en liberté de Stefanatos s'est tenue mardi matin au palais de justice de Longueuil.

La défense a échoué dans sa tentative de faire libérer son client afin qu'il puisse suivre une thérapie pour régler ses graves problèmes de consommation.

Il évite les regards

Tout au long de son témoignage, le jeune homme de 27 ans a fixé au loin sans regarder son avocate ou la procureure de la Couronne qui lui posaient des questions.

(Gracieuseté Facebook)

Stefanatos, qui était en couple avec Tanya St-Arnauld depuis six mois, quand il l'aurait agressée à la fin août, a répété en cour qu'il souhaitait s'en sortir, qu'il était au bout du rouleau.

Ce dernier qui est accusé de voies de fait grave, de voies de fait avec lésion et d'agression armée a précisé qu'il consommait depuis dix ans des drogues et de l'alcool quotidiennement.

Thérapie avec l'Église de scientologie

Il y a quatre ans, il aurait essayé une thérapie de 8000 dollars offerte par l 'Église de scientologie faite d'épisodes de sudation et de prise de vitamines.

Stefanatos a demandé d'être soumis à une thérapie de six mois en milieu fermé plutôt que d'être incarcéré, car il lui sera facile, toujours selon ses dires, de se procurer de la drogue en prison.

(gracieuseté de la famille)

Nikolas Stefanatos aurait aspergé Tanya St-Arnauld de produit corrosif dans la nuit du 25 au 26 août dans l'escalier menant à l'appartement du couple à Longueuil, après qu'une querelle eut éclaté entre elle et lui.

La jeune femme de 29 ans a été brûlée au visage, au bras et au thorax notamment. Elle a dû être plongée dans un coma artificiel et subir des greffes de peau. Elle est maintenant dans un centre de réadaptation où elle fait de la physiothérapie pour l'une de ses mains.

À la sortie de la cour, la famille de Tanya St-Arnauld s'est réjouie de la décision du juge.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.