/news/law

La pénible guérison de Tanya St-Arnauld

Aspergée d'acide par son amoureux

Son travail était axé sur la beauté et ses cheveux représentaient sa carte de visite, mais depuis qu'elle a été gravement brûlée par un produit corrosif, la vie de Tanya St-Arnauld a basculé.

Des brûlures au deuxième et troisième degrés à la tête, sur le thorax et aux bras, la coiffeuse de 29 ans de Longueuil doit subir de nouvelles greffes au cuir chevelu, car ses médecins redoutent des complications.

La jeune femme était en réadaptation après avoir passé plusieurs semaines au Centre des grands brûlés de l'Hôtel-Dieu à Montréal.

 

(Photo gracieuseté de la famille)

 

«Chaque jour, elle essaie de prendre bien ça, mais elle a pris ça dur de devoir retourner au CHUM pour d'autres greffes de peau. Ses plaies ne cicatrisent pas bien, les médecins veulent l'opérer au plus vite. Peut-être que ses cheveux ne repousseront pas. On ne sait pas encore si elle sera plongée dans le coma ou seulement endormie», a raconté son frère Maxime Gosselin à TVA Nouvelles, jeudi matin.

Ce dernier explique que la guérison de sa soeur sera longue et ardue. «Elle en a encore pour au moins pour trois ans. Elle devra porter un suit de grand brûlé, un masque, faire beaucoup de réadaptation avec une machine, car elle n'est plus capable de se déplier les bras. Elle devra se faire sabler la peau, car elle a des bosses avec les brûlures.»

 

(Photo gracieuseté de la famille)

 

Dans la nuit du 25 au 26 août dernier, Nikolas Stefanatos, l'amoureux des six derniers mois de Tanya St-Arnauld, lui aurait lancé un produit pour déboucher les tuyaux lors d'une querelle motivée par la jalousie. Elle avait trouvé refuge chez une voisine qui avait appelé les secours. Stefanatos avait pour sa part fui l'appartement du couple. La police l'avait rapidement épinglé.

Détenu pour la suite des procédures judiciaires, le jeune homme de 27 ans est accusé de voies de fait grave, de voies de fait avec lésions et d'agression armée. Il était de retour en cour ce matin, toutefois son enquête pro forma a été remise au 1er novembre.

(Photo Facebook)

«Tanya ne comprend pas encore [l'agression]. Le maximum de la peine qu'il pourrait avoir est 14 ans. Ma sœur m'a dit qu'elle est prise avec ça jusqu'à la fin de ses jours. Elle s'intéresse vraiment à son cas, elle ne veut pas qu'il s'en sorte avec 14 ans seulement», relate Maxime Gosselin.

 

Incorrect or missing Brightcove Settings

 

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.