/regional/montreal/montreal

Une statue érigée à la mémoire de Louis-Joseph Papineau

Saint-Denis-sur-Richelieu

Une immense statue de bronze de plus de deux mètres immortalise maintenant la mémoire du patriote Louis-Joseph Papineau. Le dévoilement de la statue a eu lieu à Saint-Denis-sur-Richelieu, devant la première ministre, Pauline Marois, et plusieurs dignitaires, dimanche.

Le dévoilement de la statue s'inscrit dans la commémoration du 175e anniversaire de la Rébellion des Patriotes de 1837-1838. M. Papineau a été pendant plus de 22 ans le président de l'Assemblée législative du Québec et il a été l'un des artisans du combat des Patriotes. En plus d'être le chef du Parti patriote, il a aussi été élu député de Montréal Ouest entre 1814 et 1837.

Mort en 1871, M. Papineau a su s'imposer comme un homme politique combatif et un important défenseur des institutions démocratiques, de la liberté et de l'indépendance.

En plus de Pauline Marois, plusieurs personnalités publiques ont tenu à rendre hommage au patriote, dont Benoît Roy, président du Comité du Mémorial Louis-Joseph-Papineau, ainsi que les figures politiques Bernard Landry, Pierre Duchesne, Stéphane Bergeron, Daniel Paillé et le maire de Saint-Denis, Jacques Villemaire.

La statue de Papineau a été conçue par les sculpteurs Jules Lasalle et Annick Bourgeau et a été érigée à Saint-Denis-sur-Richelieu, lieu où s'est déroulée la bataille des Patriotes du 23 novembre 1837. La statue présente un Papineau orateur, fier et droit, s'adressant à un auditoire.

Son regard et son bras gauche sont dirigés vers le chemin des Patriotes, alors que sa main droite pointe vers la rivière Richelieu. Le financement de la statue a été rendu possible grâce à l'effort du Comité du Mémorial Louis-Joseph Papineau qui a réussi à atteindre son objectif de 100 000$.

Parmi les donateurs les plus importants, on retrouve Pierre Karl Péladeau, de Québecor Média, Gaz Métro, Hydro-Québec, Bell, Saputo, la Fédération des caisses Desjardins et la municipalité de Saint-Denis-sur-Richelieu.

Réhabiliter les patriotes

Pour Onil Périer, président de la Société d'histoire des Riches-Lieux et, la statue de Louis-Joseph Papineau est le dernier geste d'une série qui a permis la réhabilitation des Patriotes.

«Même avec plus de 300 morts et plus de 1000 exilés, les Patriotes ont été reniés pendant plus de 100 ans par le pouvoir colonial, l'Église et la grande majorité de leurs concitoyens, a dit le spécialiste. Au Québec, leur mémoire a été réhabilitée par de nombreux monuments. Mais le premier geste officiel de reconnaissance par le gouvernement a été la désignation du chemin des Patriotes le 24 juin 1977 par Jean-Pierre Charbonneau, sous le gouvernement de René Lévesque.»

Le gouvernement fédéral a reconnu en 1994 le rôle majeur joué par les Patriotes dans l'implantation de la démocratie au pays. C'est Bernard Landry qui a décrété en 2002 une Journée nationale des Patriotes, le lundi qui précède le 25 mai.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.