/news/homepage

Des limousines blindées envoyées en avion

Visite diplomatique de Stephen Harper en Inde

Les partis d'opposition fustigent le premier ministre, Stephen Harper, qui a fait envoyer deux limousines blindées en Inde où il a entrepris une visite officielle, lundi.

M. Harper s'y déplace à bord de deux limousines noires immatriculées en Ontario, apparemment pour des raisons de sécurité que la GRC refuse de préciser. Cette décision repose sur des «considérations opérationnelles» à la suite «d'une évaluation des menaces», s'est-elle contentée de dire.

Ces voitures blindées ont fait le tour du monde en avion de transport aux frais des contribuables. À raison de 21 000$ l'heure, la facture dépasse plus de 550 000$.

Pour la porte-parole néo-démocrate Peggy Nash, ces dépenses paraissent injustifiées au moment où le gouvernement Harper demande à tout le monde de se serrer la ceinture.

«L'Inde est la plus grande démocratie du monde, a-t-elle lancé d'entrée de jeu aux Communes. N'y avait-il pas d'auto au goût des conservateurs? Peut-être n'aimaient-ils pas la couleur? Combien a coûté le transport de la limousine du premier ministre et est-ce que le jus d'orange était inclus?» s'est-elle moquée en faisant allusion au jus d'orange de 16$ à Londres de l'ex-ministre de la Coopération internationale Bev Oda.

En Chambre, le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, a renvoyé la balle à la GRC.
Indigné, le chef libéral intérimaire Bob Rae a rappelé que l'Inde aurait pu facilement fournir une voiture blindée à M. Harper, ce qui aurait épargné des dépenses injustifiées.

Pour sa part, le chef bloquiste, Daniel Paillé, ne savait trop quoi penser de cette affaire.
«C'est délicat, a-t-il dit. On ne peut pas savoir effectivement si le premier ministre fait l'objet, à cause de ses politiques étrangères, de menaces particulières.»

Cela dit, il trouve «exagéré» que de «petits enfants de quatre-cinq ans» aient dû se soumettre au détecteur de métal le soir de l'Halloween au 24 Sussex, la résidence du premier ministre, et que l'on confisque des épées en caoutchouc.

M. Harper avait utilisé des voitures blindées fournies par l'Inde lorsqu'il y était en 2009, a rappelé M. Paillé.

Il en avait fait de même en Grande-Bretagne, en Russie et en Australie. Par contre, la GRC avait fait envoyer des véhicules blindés en Haïti et en Afghanistan.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.