/news/homepage

Les élections scolaires reportées à l'automne 2014

Décision de la ministre de l'Éducation

La ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, a annoncé que les prochaines élections scolaires n'auraient lieu qu'à l'automne 2014, soit sept ans après la tenue des dernières.

L'Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ) «a exprimé sa déception» par voie de communiqué, à la suite de cette annonce de la ministre.

L'Association aurait souhaité que la ministre tienne les élections en même temps que les élections municipales en 2013. Cette option, ajoute l'ACSAQ, «était clairement étudiée par le gouvernement minoritaire du Parti Québécois depuis son élection le 4 septembre dernier» et bien que la tenue d'élections en 2013 «représentait un défi», celui-ci était «certainement surmontable», selon l'association.

«Nos écoles publiques anglophones représentent la pierre angulaire de nos communautés, a tenu à rappeler le président de l'ACSAQ, David Daoust. Ces communautés ne devraient pas avoir à attendre encore de se faire offrir l'opportunité de choisir leurs leaders dans le secteur de l'éducation anglophone.»

L'Association en profite au passage pour souligner sa «frustration» face à «l'inaction du gouvernement précédent». Selon M. Daoust, les libéraux avaient promis de renouveler la démocratie scolaire, mais sans établir une date d'élection «après avoir reporté indéfiniment les dernières élections prévues pour novembre 2011».

L'Assemblée nationale a adopté en juin 2010 un projet de loi qui reportait la date de l'élection scolaire générale qui devait avoir lieu en novembre 2011, pour que celle-ci se tienne à une date fixée par le gouvernement.

Dans son communiqué, la ministre Malavoy précise que «le gouvernement espère que la tenue d'élections scolaires en 2014 répondra à un besoin pressant.»