/news/homepage

Trois enfants découverts sans vie

Morts suspectes à Drummondville

Trois enfants ont été découverts sans vie, dimanche, dans un duplex situé sur la rue Turcotte, à Drummondville.

Selon ce qu'a appris TVA Nouvelles, c'est la grand-mère des petits qui aurait découvert leurs corps sans vie. L'appel auprès des services d'urgence a été fait vers 16h, dimanche.

La porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), Christine Coulombe, a confirmé qu'il s'agit de morts suspectes. La SQ n'était toutefois pas en mesure de fournir de détails sur les circonstances entourant ces décès.


(Crédit photo: Agence QMI)

Les enquêteurs des crimes majeurs de la SQ ont été dépêchés sur place. Un périmètre de sécurité a été établi autour de l'immeuble.

«En ce moment, il y a des enquêteurs de la section des crimes contre la personne qui se dirigent sur place, il y a beaucoup de travail à faire, dont des analyses, il y aussi le service d'empreintes judiciaires sur place, il y a beaucoup de personne à rencontrer, il y a énormément de travail à faire sur la scène (de crime)», a indiqué Mme Coulombe.


(Crédit photo: Agence QMI)

Selon TVA Nouvelles, la mère habite le duplex depuis plusieurs années, mais seule avec ses enfants depuis une séparation d'avec son conjoint, qui aurait eu lieu il y a quelques mois.
Âgée de 33 ans, elle aurait été conduite à l'hôpital. Considérée comme un «témoin important» par la SQ, elle sera rencontrée dès que son état le permettra.

Toujours selon des informations obtenues par TVA, la mère n'avait pas la garde de ses enfants et les voyait lors de visites supervisées, en présence des grands-parents ou d'autres personnes. Des voisins ont d'ailleurs dit que la DPJ était déjà intervenue auprès de la famille. La mère aurait été impliquée dans l'enlèvement du plus jeune de ses enfants il y a un peu plus d'un an.


(Crédit photo: Agence QMI)

Une voisine immédiate du duplex a témoigné avoir entendu un grand cri. «J'ai vu les ambulances, quatre cinq voitures de police. Ils ont sorti la mère [...] une voisine m'a dit que la mère avait noyé ses enfants», a dit cette dernière.

Des voisins sous le choc

Parmi les voisins qui demeurent près de l'endroit où les trois jeunes enfants ont été découverts sans vie, dimanche, à Drummondville, c'était la consternation en soirée.

«Ça fait mal au coeur, a dit Guylaine, une femme qui habite pratiquement en face de l'immeuble à logements où s'est produit le drame. [Les enfants] n'ont pas demandé ça. C'est innocent à cet âge-là», a-t-elle ajouté, tout en gardant un oeil attentif sur le va-et-vient des nombreux policiers qui se trouvaient devant l'immeuble de la rue Turcotte.

«On est parents nous aussi et on trouve ça choquant, a poursuivi son conjoint, Pascal. C'est une rue tranquille, on ne s'attendait pas à ça.»

Le couple, qui demeure dans ce quartier résidentiel depuis deux ans déjà, a toutefois confié qu'ils avaient déjà vu la police intervenir à cette adresse par le passé.

Pour leur part, ils n'ont croisé qu'à quelques reprises la mère des trois enfants âgés de 2, 4 et 5 ans. «On ne la connaît pas personnellement et on n'a jamais vu de père là», ont-ils indiqué.

D'ailleurs, selon plusieurs personnes du voisinage, la femme était plutôt discrète et c'était très rare qu'ils la voyaient en compagnie de ses enfants.

«J'entendais les enfants pleurer cet été», a tout de même souligné une autre voisine, ajoutant qu'elle ne connaissait toutefois pas la famille.

Une autre femme du voisinage a raconté que, selon elle, la mère de famille avait des tendances dépressives.

- Avec la collaboration d'Elizabeth Laplante

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings