/news/homepage

Trois suspects arrêtés

20 M$ de sirop d'érable volé

La Sûreté du Québec a procédé mardi matin à trois arrestations en lien avec le vol de 10 000 barils de sirop d'érable survenu à Saint-Louis-de-Blandford, au Centre-du-Québec, entre le 1er août 2011 et le 30 juillet 2012.

Les barils évalués à plus de 20 millions $ avaient été volés dans une ancienne usine recyclée en entrepôt et louée par la Fédération des producteurs acéricoles du Québec.

Les policiers ont également saisi des véhicules qui auraient servi au transport du sirop d'érable volé ainsi que l'entrepôt de la rue Industrielle à Saint-Louis-de-Blandford.

En cours d'enquête, les policiers ont rencontré près de 300 personnes travaillant dans le secteur de la production et de la vente du sirop d'érable ainsi que du transport de marchandises.

Ils ont exécuté plusieurs mandats de perquisition, notamment au Nouveau-Brunswick, en Ontario et dans le Nord des États-Unis. Ils ont saisi notamment, deux chariots élévateurs, quatre bouilloires à sirop, une plate-forme élévatrice et six balances électroniques. Les deux tiers du sirop volé ont été retrouvés.

Richard Vallières, 34 ans, de Loretteville, Avik Caron, 39 ans, de Saint-Wenceslas, ainsi qu'un troisième suspect arrêté sans mandat comparaîtront mardi au palais de justice de Trois-Rivières pour répondre à des accusations de complot de vol, vol, recel et de fraude.

Cinq autres personnes qui font l'objet d'un mandat d'arrestation sont recherchées activement par les policiers, soit Sébastien Jutras, Gaétan Jutras et Line Pépin de Bécancour, Stéphane Darveau, de Sherbrooke, et Robert Mc Clean, de Granby.

La Fédération rassurée

La Fédération des producteurs acéricoles du Québec (FPAQ) a réagi avec satisfaction à l'annonce.

«La FPAQ est rassurée d'apprendre que la SQ a fait de nombreuses arrestations à la suite de l'important vol de sirop d'érable dont elle a été victime à l'été 2012», a indiqué la fédération dans un communiqué publié mardi.

Les services d'enquêtes régionales, des enquêteurs des postes des MRC de la Mauricie-Centre-du-Québec, ainsi que le Module d'enquête sur l'intégrité financière de la Sûreté ont participé à cette opération, en partenariat avec des membres des services de police de Sherbrooke, Trois-Rivières et Drummondville.

De plus, l'Agence des services frontaliers du Canada, la Gendarmerie royale du Canada et des agents américains de l'ICE (Immigration and Custom Enforcement) ont collaboré à cette enquête, qui se poursuit.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.