/news/homepage

Deux femmes séquestrées

Braquage de domicile à Québec

Deux femmes ont été séquestrées durant au moins une heure, la nuit dernière, lors d'un braquage de domicile, dans le quartier Saint-Émile, de Québec.

Cela s'est passé vers 1 h 30. Céline Robitaille écoutait la télévision lorsqu'on a frappé à sa porte. Habituée de voir arriver son beau-frère à tout moment, elle a ouvert mais ce sont plutôt trois hommes cagoulés et armés d'une barre de fer qui sont entrés et l'ont projetée par terre.

«Mon amie était couchée, J'ai hurlé, j'ai hurlé et ils sont allés la tirer du lit. Ils l'ont poussée par terre dans la cuisine, elle aussi et ils l'ont blessée à une main.(...) À un moment donné, je me demandais si je n'étais pas dans un film, tellement c'était invraisemblable.»

Céline Robitaille a eu droit à une nuit mouvementée (TVA Nouvelles)

Pendant que les deux femmes étaient tenues en joue avec la barre de fer, les individus ont fouillé la maison de fond en comble.

«Ils n'ont pas brisé. Ils ont fouillé tout ce qu'il y avait à vider. Ils ont rempli trois valises de choses: ces cellulaires, des tablettes, plein de choses.»

Les trois agresseurs sont repartis au bout d'un peu plus d'une heure, après avoir ligoté les deux femmes dans le sous-sol de la résidence.

Mme Robitaille est parvenue à de défaire de ses liens et elle s'est rendue chez un voisin pour appeler les policiers.

Ceux-ci n'ont toujours pas localisé le ou les suspects. Entretemps, des experts en scènes de crime ont passé de nombreuses heures dans la résidence pour tenter de recueillir indices et éléments de preuve.

Céline Robitaille est convaincue qu'au moins un des suspects la connaissait et connaissait ses habitudes.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.