/news/homepage

Réduction de la fréquence de livraison du courrier?

Pertes financières à Postes Canada

Les visites du facteur pourraient bien se faire plus rares puisque Postes Canada songerait à réduire la fréquence de livraison du courrier afin de pallier d'importantes pertes financières, une affirmation que n'ont démentie ni la société d'État, ni le ministre des Transports de l'Infrastructure et des Collectivités, Denis Lebel, jeudi.

«On doit faire face avec beaucoup de réalisme à la situation financière actuelle et les gens qui dirigent Postes Canada vont faire leur travail. Nous, comme gouvernement, on va s'assurer de faire le suivi pour que la population canadienne continue d'avoir un bon service», s'est contenté de dire le ministre Lebel.

Le courrier pourrait n'être distribué que trois ou quatre fois par semaine plutôt que cinq et la fermeture de magasins et de centres de tri serait envisagée.

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) est sceptique.

«Ce serait totalement injustifié. Le service postal [...] appartient à la population et on a un devoir de livrer le courrier en tout temps», a fait valoir Sylvain Lapointe du STTP.

Postes Canada a déjà procédé à des rationalisations importantes lors des dernières années. Mais aujourd'hui, une trentaine de bureaux de poste doivent fermer leurs portes cette année, dont 16 au Québec.

Toutefois, selon le STTP, la réduction du nombre de journées de distribution du courrier n'est pas chose faite.

«Officiellement, ici, on n'a rien entendu pour confirmer cela», a dit M. Lapointe.

Du côté de la Chambre des communes, le Nouveau parti démocratique (NPD) a tenu à rappeler que le gouvernement a mis fin à un conflit de travail à Postes Canada en 2011, afin de protéger l'économie du pays.

«Si une simple grève rotative représentait une catastrophe pour l'économie, quelles seront les conséquences d'une réduction permanente? L'apocalypse?», a lancé le porte-parole adjoint du NPD en matière de Transports, d'Infrastructure et de Collectivités, Robert Aubin.

Quant à la direction de Postes Canada, elle a refusé d'accorder une entrevue à TVA Nouvelles, mais dans une déclaration écrite émise jeudi, la société d'État dit simplement rechercher des façons d'améliorer l'efficacité de ses opérations tout en réduisant ses coûts.

Avec la collaboration de Raymond Filion