/regional/montreal/montreal

Les manchots du Biodôme sont prêts à sortir

Lydia Labbé-Roy

Le Biodôme de Montréal termine les derniers préparatifs en vue de la sortie annuelle des manchots papous qui aura lieu samedi. Cette sortie des petits pensionnaires du Biodôme demande une grande planification et une attention particulière.

Si la température le permet, les responsables sélectionneront cinq manchots papous qui prendront place dans un enclos de glace construit à l'extérieur. «On ne peut pas les sortir dans n'importe quelles conditions, a expliqué la vétérinaire du Biodôme, Emiko Wong. On va y aller seulement si la température est entre moins dix et dix degrés Celsius».

La sélection des candidats à la sortie se fait selon des critères bien précis. «En ce moment, il y a certains manchots qui sont en mue, a mentionné Mme Wong. Pour l'oiseau, il s'agit d'un stress physiologique et il faut respecter cette période-là. Donc s'ils sont en mue, on ne les sort pas».

Un enclos glacé

Au moment de leur sortie, un employé poussera les manchots de leur écosystème jusqu'à l'extérieur du Biodôme à bord d'un chariot spécialement conçu pour eux. Des sculpteurs de glace s'affairaient, jeudi, à monter l'enclos destiné à accueillir les oiseaux.

«On met plusieurs blocs de glace ensemble pour constituer le périmètre, a indiqué le sculpteur de glace Jean-Philippe Gagnon. À l'intérieur de ça, on va avoir un beau tapis de neige et aussi, au centre, une plateforme chauffante».

La plateforme chauffante permettra aux petits bipèdes de réchauffer leurs pattes s'ils ont trop froid. «Les manchots du Biodôme sont habitués d'être dans un environnement contrôlé qui est environ à quatre degrés Celcius. Aussi drôle que ça puisse paraître, s'il faisait plus froid que moins cinq degrés, les manchots pourraient avoir froid aux pattes à cause du changement de température trop rapide», a mentionné le sculpteur de glace.

Cette année, deux gradins seront installés autour de l'enclos. Ils pourront accueillir en tout 600 personnes.

Sous haute surveillance

Tout au long de l'activité, les manchots papous seront surveillés de près afin qu'ils ne soient pas trop affectés par le stress. «On a eu un cas l'an dernier où un des manchots était un peu plus nerveux, a raconté la vétérinaire. On a décidé de le rentrer, finalement, parce qu'on a déterminé que c'était peut-être trop stressant pour lui.»

Si la météo est clémente, les manchots sortiront samedi de 17h à 23h. Espace pour la vie Montréal annoncera si l'événement aura lieu ou non dès midi, samedi, sur les pages de ses réseaux sociaux.