/news/homepage

Un incendie ravage un poulailler de Sainte-Sophie

Laurentides

Un poulailler a été partiellement détruit par les flammes, à Sainte-Sophie, dans les Laurentides, mercredi soir. Heureusement, les quelque 40 000 poulets qui y séjournaient avaient pris le chemin de l'abattoir l'après-midi même. Situé sur la 1ère Rue, le poulailler est la propriété de Boire et frères.

«Nous avons reçu l'appel à 19h35, a indiqué Ghislain Grenier, chef du Service incendie de Sainte-Sophie. À notre arrivée, l'incendie faisait rage au 3e étage de la ferme. Il semble s'être déclaré dans l'entretoit. Notre enquête se poursuit afin de déterminer les causes exactes, mais, à première vue, il semble que ce soit accidentel.»

Au total, 36 pompiers ont combattu le brasier qui a finalement été maîtrisé à 1h14 du matin. Les pompiers de Mirabel et de Saint-Lin ont été appelés en entraide.

Personne ne se trouvait à l'intérieur au moment de l'incendie, qui aurait causé des dommages évalués à 200 000 $.

L'entreprise Boire et frères, dont le siège social est situé à Wickham, dans le Centre du Québec, possède de nombreux poulaillers à travers la province. Elle occupe en fait plus de 40% des parts du marché de poussins et fournit en poulets des entreprises telles que Flamingo, Olymel et Exceldor.

Le propriétaire Clément Boire a été mis au fait de l'incendie tôt jeudi matin. Il n'avait toujours pas pris connaissance des dégâts et ne pouvait donc dire s'il allait ou non reconstruire. «S'il le faut, nous allons trouver une autre bâtisse pour la remplacer», s'est-il contenté de commenter.

Cet événement n'est pas sans rappeler celui du 23 décembre 2008 alors qu'un autre poulailler de Sainte-Sophie, propriété de Agri-Marché, avait subi le même sort, à la différence près que les poulets se trouvaient dans le bâtiment au moment de l'incendie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.