/regional/saguenay

Le piano du déluge fait sa marque

Saguenay

Elizabeth Dupont | Agence QMI

Le piano Steinway de l'atelier de musique de Jonquière, entièrement restauré après avoir été immergé lors du déluge, est maintenant reconnu mondialement.

Une équipe de production de Boston a procédé à l'enregistrement de «sampling» et voilà qu'il est aujourd'hui l'un des claviers numérisés les plus populaires du prestigieux site Internet Synthogy.

Celui qui a piloté le projet de restauration du piano, l'accordeur Michel Pedneau, soutient d'emblée que ce piano n'a pas fini de le surprendre.

«C'est comme l'histoire de Cendrillon, il ne cesse de renaître et d'avoir une vie meilleure. Alors que je crois que c'est terminé, il y a toujours quelque chose de plus grand qui arrive», indique-t-il.

Rappelons que Michel Pedneau, Serge Harel et Victor Pelletier ont entièrement restauré ce piano pendant pas moins de trois ans.

«Je connaissais la valeur de cet instrument et avant même le déluge je voulais lui donner une autre chance. Son histoire a fait le tour du Québec et de grands pianistes apprécient le son particulier qu'il a. Maintenant, il est au Domaine Forget dans Charlevoix où de grands pianistes viennent chaque été. Il fait l'unanimité», explique M. Pedneau.

Alain Lefèvre, André Gagnon, Marc-André Hamelin et plusieurs autres pianistes reconnus sont selon lui unanimes quant au son exceptionnel de ce piano.

Numérisé

C'est un concours de circonstance qui a amené l'équipe de Synthogy à procéder à l'enregistrement numérique de ce piano.

«Au départ, ils venaient voir un modèle Allemand neuf et voulaient l'enregistrer dans l'acoustique exceptionnelle de la salle de concert du Domaine. Puisqu'elle est située dans un milieu paisible, sans pollution sonore, la qualité de cette salle est appréciable pour ce genre de travail. Ils ont découvert cet autre piano et son potentiel et sont revenus pour l'enregistrer», raconte-t-il.

Dans le domaine de la musique numérique, il est aujourd'hui monnaie courante de procéder à l'enregistrement d'une multitude de variations d'un instrument, afin de le vendre, par la suite, à des studios professionnels.

«Avec un bon logiciel et un clavier, grâce à ces enregistrements de très haute qualité, on reproduit parfaitement le son d'un tel instrument. Ainsi, on peut enregistrer un album de Bach, avec le son du Steinway restauré peu importe où l'on est dans le monde».

Travail de moine

L'équipe de Synthogy a trimballé son impressionnant attirail pour réaliser l'enregistrement en septembre dernier.

«C'était impressionnant de voir tous les micros disposés autour du piano. Le principe consiste à jouer la même note avec des intensités et des longueurs différentes. Il a fallu une semaine de travail c'est incroyable ».

Aujourd'hui, le piano numérique Steinway est disponible en ligne et il continue d'impressionner par sa qualité sonore.

«Ceux qui l'ont utilisé ont fait d'excellents commentaires sur le site Internet, il a même eu un 5/5, ce qui est très rare. C'est tout à fait exceptionnel», ajoute M. Pedneau.