/news/homepage

De garde du corps à ambassadeur?

Nomination du gouvernement Harper

Le garde du corps en chef de Stephen Harper est sur le point de devenir ambassadeur du Canada en Jordanie. Sa nomination soulève les questions de l'opposition.

Bruno Saccomani est responsable du groupe de policiers chargés d'assurer la protection du premier ministre et de sa famille.

Le gouvernement Harper s'apprêterait, selon toute évidence, à le nommer ambassadeur du Canada en Jordanie.

Officiellement, le gouvernement Harper dit que la nomination n'est que pure spéculation, mais il s'empresse d'ajouter que Bruno Saccomani est pleinement qualifié pour le poste.

«Il est un bon fonctionnaire», de dire le ministre conservateur Deepak Obhrai.

L'opposition officielle estime que le gouvernement fait fausse route en ne faisant pas appel à un diplomate d'expérience pour y représenter le Canada.

«Pourquoi plutôt que d'envoyer un de ceux-là, on envoie quelqu'un dont la seule qualification semble d'avoir était dans l'entourage du premier ministre?» interroge Hélène Laverdière, critique du NPD en matière d'affaires étrangères.

«Même si monsieur peut-être a un permis de conduire international, ça ne fait pas de lui quelqu'un de compétent pour occuper ce poste-là», ironise André Bellavance, député bloquiste de Richmond-Arthabaska.

Le policier de carrière a tout de même passé cinq ans à l'ambassade canadienne de Rome où il devait coopérer avec d'autres pays dans des enquêtes criminelles internationales.

«C'est une région du monde où une connaissance de la sécurité est absolument nécessaire», affirme Bob Rae, porte-parole du PLC en matière d'affaires étrangères.

L'an dernier, un rapport interne reprochait pourtant à Bruno Saccomani de manquer de diplomatie avec ses subordonnés. Un petit groupe de policiers lui reprochait de faire du harcèlement, de l'intimidation et du favoritisme.

La GRC n'a pas voulu répondre aux questions de TVA Nouvelles et a plutôt transféré l'appel au bureau du premier ministre.

Selon Marc Lortie, ex ambassadeur canadien en Fance, Bruno Saccomani est pleinement qualifié pour le poste. Il connaît le fonctionnement d'une ambassade, il connaît la complexité du Moyen-Orient et il a la confiance du premier ministre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.