/news/homepage

Rencontre entre M. Harper et la mère de Rehtaeh

Cyberintimidation

Le premier ministre Stephen Harper rencontrera mardi à sa demande la mère de la jeune Rehtaeh Parsons de la Nouvelle-Écosse pour discuter de la possibilité d'encadrer la circulation sur internet sans consentement d'images sexuelles explicites.

Victime d'une agression sexuelle, Rehtaeh était hantée par les images de cette agression qui circulaient sur les réseaux sociaux. Selon sa mère, Leah Parsons, cela avait profondément perturbé sa fille de 17 ans. N'en pouvant plus, elle a mis fin à ses jours le 7 avril.

Le premier ministre Harper veut en savoir davantage, surtout que le nombre de cas de cyberintimidation a augmenté considérablement depuis quelques années, a-t-on fait savoir.
«Il rencontre souvent des victimes, a indiqué une source sûre. On est très impliqués avec les victimes.»

Face à la tragédie du suicide de Rehtaeh, Laureen Harper, l'épouse du premier ministre et Lianna McDonald du Centre canadien de protection de l'enfance, ont devancé le lancement d'un site dimanche matin nommé AidezMoiSVP pour sensibiliser les jeunes aux effets pervers de la cyberintimidation. Le site comprend un guide à l'intention des éducateurs et un guide à l'intention des familles afin de les aider à gérer l'autoexploitation et l'exploitation par les pairs.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Darrell Dexter, aura également une rencontre mardi avec M. Harper à Ottawa. Il souhaite que les auteurs de ces images sexuelles soient punis et que le Code pénal soit réformé en conséquence.

Les Néo-Écossais «sont fâchés et veulent des lois qui punissent ceux qui intimident et victimisent les autres», avait-il déclaré dans un communiqué dimanche.

Lors d'un discours lundi matin pour souligner le lancement de la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d'actes criminels, le ministre de la Justice Rob Nicholson a rappelé qu'il avait demandé à son entourage d'identifier les faiblesses du Code pénal concernant la cyberintimidation. Lors d'une rencontre mercredi avec ses homologues provinciaux, il proposera «d'accélérer» cette étude, a indiqué une porte-parole.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.