/news/homepage

Trois hommes brûlés au 2e et 3e degré

Une fête tourne au drame

Les trois jeunes hommes de Laval s'étant brûlés alors que l'un d'eux tentait de raviver un feu extérieur avec de l'essence, vers 21h15 hier soir, étaient dans un état grave, ce matin.

Celui qui tenait le bidon à essence est brûlé au deuxième et troisième degré, sur 80% de la surface de son corps, a indiqué Franco Di Genova, porte-parole de la police de Laval. «Les flammes ont fait le chemin inverse et le bidon a explosé», a-t-il expliqué.

(Agence QMI)

Un autre des jeunes hommes était alors assis dans une chaise, à proximité du feu. Il a également été gravement brûlé au deuxième et troisième degré. «Ses blessures se concentrent surtout au thorax, au visage, à partir de la ceinture en montant», a décrit M. Di Genova.

Les deux jeunes hommes dans la vingtaine se trouvaient dans un état grave au Centre des grands brûlés de l'Hôtel-Dieu de Montréal. Ils étaient toujours plongés dans un coma artificiel, en avant-midi, lundi.

Quant au troisième homme, il se trouvait debout lorsque l'explosion a eu lieu. Selon le porte-parole, «Il est brûlé au deuxième degré, surtout au niveau des tibias et des pieds» et il a été transporté à l'hôpital.

Les trois hommes, âgés de 20 à 25 ans, participaient à une fête en compagnie d'une dizaine de personnes. «Il semble qu'ils n'étaient pas en état d'ébriété», a dit M. Di Genova. Selon des témoins des évènements, la fête était «très tranquille».

L'incident s'était produit dans la cour arrière d'une résidence du chemin du Mistral, dans le secteur de Sainte-Dorothée.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.