/news/world

Trois frères hispaniques arrêtés

Femmes séquestrées depuis des années

À Cleveland, trois hommes ont été arrêtés après la découverte lundi, de trois femmes ayant toutes disparues sur la même rue en 2002, 2003 et 2004.

La police a confirmé qu'il s'agissait de trois hommes hispaniques. Ariel Castro 52 ans, résidant de la maison et de ses deux frères Pedro 54 ans et Onil 50 ans, a ajouté le chef de la police de Cleveland, Michael McGrath, lors d'une conférence de presse mardi matin.

Affirmant ne pas pouvoir répondre aux questions pour ne pas nuire à l'enquête et par respect aux familles, les autorités ont toutefois dressé le portrait du suspect Ariel Castro.

Ariel Castro était chauffeur d'autobus à Cleveland. Il desservait l'école que fréquentaient deux des victimes. Aujourd'hui, on se demande comment les autorités ont pu ignorer ce détail.


Ariel Castro (Capture d'écran CNN)

Un voisin, Israel Lugo, a raconté à CNN avoir déjà entendu des cris au 2207 de l'avenue Seymour en 2011 et avoir alerté les policiers. Ces derniers s'étaient rendus sur les lieux et repartis bredouille comme personne n'avait répondu à la porte.

M. Lugo a rajouté avoir vu Castro dans un parc avec une petite fille dimanche dernier. Il lui a demandé «qui elle était» et il aurait répondu «la fille de sa copine».

Seulement deux incidents impliquant Ariel Castro sont répertoriés, dont un enfant qui avait été oublié dans un de ses autobus en 2004. La fille d'Ariel Castro purge également une peine d'emprisonnement de 25 ans pour avoir tenté d'égorger son bébé.

L'évasion

Cette histoire invraisemblable a créé une onde de choc aux États-Unis, mais également une joie incommensurable chez les familles des disparues.

Deux des femmes avaient été enlevées alors qu'elles étaient adolescentes.

Les victimes ont été découvertes à seulement quelques kilomètres du lieu où elles avaient été enlevées dans l'État de l'Ohio.

Un voisin a repéré lundi une des femmes, Amanda Berry, alors qu'elle criait et qu'elle tentait de sortir de la maison située dans un quartier résidentiel.

Il a essayé de la faire sortir par la porte, en vain, il a donc défoncé le bas de la porte à coups de pied.


(Photo WENN.com)

La jeune femme est sortie à quatre pattes en transportant une petite fille de 6 ans, à qui elle aurait donné naissance durant sa captivité.

Amanda Berry avait été vue pour la dernière fois le 21 avril 2003 en début de soirée, alors qu'elle travaillait chez Burger King. Elle a été enlevée la veille de son dix-septième anniversaire. Lors de leur enlèvement, Michelle Knight avait 20 ans, et Gina DeJesus 14 ans.

Des centaines de personnes se sont réunies près du 2207 de l'avenue Seymour où les trois femmes ont été retrouvées.

Un cauchemard peut-être pire encore

Quelques détails sur le calvaire que les trois femmes ont dû subir commencent à filtrer. On sait maintenant qu'elles étaient constamment battues. Michelle Knight en a même perdu l'audition. Des chaines ont été retrouvées dans la maison, ce qui laisse croire que les victimes auraient été enchainées en permanence, ce qui expliquerait qu'elles ne se sont pas échappées plus tôt.

De plus, elles étaient tenues dans un état de malnutrition en permanence. D'ailleurs, elles souffraient de déshydratation importante lorsqu'elles sont parvenues à échapper à leurs bourreaux. Elles ont heureusement reçu leur congé de l'hôpital.

Mais l'histoire pourrait prendre une tournure encore plus cauchemardesque. Selon Michelle Knight, la première des trois à avoir été enlevée, une autre femme se trouvait à l'intérieur de la maison à son arrivée. Puis un jour, elle est simplement disparue. On parle également de cinq grossesses qui n'ont pas été menées à terme.

Les policiers fouillent activement le jardin de la maison à la recherche de preuves.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.