/news/homepage

Un milliard $ en trop-perçus depuis 6 ans

Erreurs de prévisions payantes pour Hydro

Il n'y a pas que les hausses de tarifs qui permettent à Hydro-Québec d'engranger beaucoup d'argent. Ses erreurs de prévisions auprès de la Régie de l'énergie auront permis à la société d'État d'encaisser plus d'un milliard de dollars sans rien remettre à ses clients, a appris TVA Nouvelles.

Mardi matin, les consommateurs étaient devant la Régie de l'énergie pour s'assurer qu'à l'avenir, Hydro-Québec n'encaisserait pas tous les profits supérieurs aux augmentations de tarifs autorisées par la Régie.

«Il semble que, comme il n'y avait pas de processus lors des années antérieures, ce qui s'est passé au cours des années antérieures soit clos, soit terminé», explique Luc Boulanger, directeur général de l'Association québécoise des consommateurs indépendants.

En fait, année après année, Hydro-Québec est une exception par l'ampleur de ses erreurs de prévisions. Alors que de 2008 à 2011, Gaz Métro s'est trompé plus ou moins de 1% dans son taux de rendement, Hydro-Québec a généré de 2 à 5% de plus que les 6 à 8% accordés officiellement par la Régie.

Tout ça a eu pour effet, au cours des six dernières années, de générer des profits supplémentaires d'un milliard de dollars dans les coffres d'Hydro-Québec. Alors que Gaz Métro ne conserve que 25% des trop-perçus, Hydro-Québec propose de conserver 100% des trop-perçus lorsque l'erreur est inférieure à 1%.

En Amérique du Nord, le cas d'Hydro-Québec semble unique.

«Selon nos avocats, entre autres, et ceux qui regardent ces dossiers-là, on n'a pas été en mesure d'identifier une juridiction ou il y aurait eu un taux de rendement qui aurait excédé le taux autorisé de l'ordre de 5%. C'est presque le double du taux de rendement qui est autorisé»

Hydro-Québec refuse de commenter.

Enfin, la Régie a toujours refusé de décréter la fermeture réglementaire des comptes. Ç'aurait permis, entre autres, aux quatre millions de consommateurs québécois de toucher, entièrement ou partiellement, un milliard de trop-perçus créés par les erreurs de prévisions d'Hydro-Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.