/news/law

La Cour suprême décidera s'il y aura un autre procès

Cathie Gauthier

La Cour suprême du Canada rendra un jugement vendredi matin relativement à la cause de Cathie Gauthier, cette mère de famille emprisonnée à vie pour le meurtre de ses trois enfants.

Au terme du procès à l'automne 2009, la mère de famille de 38 ans avait été trouvée coupable du meurtre de Joëlle, 12 ans, de Marc-Ange, 7 ans, et de Louis-Philippe, 4 ans.

Cathie Gauthier est la seule survivante du drame familial survenu dans la nuit du 31 décembre 2008 à son domicile à Chicoutimi, au cours duquel son conjoint, Marc Laliberté, a aussi mis fin à ses jours.

L'avocat de l'accusée, Me René Duval, demande la tenue d'un nouveau procès, sous prétexte que le juge aurait commis une erreur de droit en ne soumettant pas au jury la défense d'abandon.

La Couronne allègue pour sa part que le couple a commis un pacte de meurtre-suicide et que Cathie Gauthier s'est procuré «l'arme du crime», à savoir les médicaments trouvés dans les boissons empoissonnées que son mari a servies aux enfants le soir du drame.

La procureure de la Couronne, Me Sonia Rouleau, fait valoir que la défense d'abandon d'un projet commun est «incompatible» avec le fait que l'accusée a toujours nié sa participation à un pacte de meurtre-suicide.

Me Duval estime bien au contraire que cette défense est compatible, car sa cliente n'avait selon lui jamais nié avoir acheté les médicaments, mais a nié se les être procurés dans le but de tuer ses enfants.

«Alors, le fait qu'elle est à l'origine de l'acte d'accusation n'est pas nié», avait expliqué Me Duval.

L'avocat a aussi souligné que sa cliente ne s'est pas contentée de dire à son mari qu'elle n'embarquait pas dans son plan, lorsqu'elle en a pris connaissance, mais a aussi «marqué sa désapprobation» par un «geste», soit celui de déchirer des documents, dont un testament.

La Cour d'appel du Québec avait maintenu le verdict de culpabilité. La Cour suprême a pris la cause en délibéré après avoir entendu les arguments des avocats des deux parties en décembre dernier.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.