/finance/finance

Hoang Mai veut payer ses dettes

Alexandre Lampron

Après avoir travaillé à l'étranger alors qu'il était travailleur autonome, le député néo-démocrate de Brossard-La Prairie a pris du retard dans le paiement de ses impôts. Sans vouloir révéler le montant dû, Hoang Mai prend l'engagement de remédier à la situation.

Hoang Mai a confirmé au «Brossard Éclair» ne pas avoir payé en partie ou en totalité son impôt provincial avant d'être élu à Ottawa lors de la vague orange du 2 mai 2011.

«Un travailleur autonome peut être confronté à des moments qui sont parfois difficiles et j'ai accumulé une dette, a mentionné M. Mai. J'ai obtenu une entente avec Revenu Québec pour rembourser toutes les sommes que je leur dois. Je paie mes impôts et remplis mes obligations comme il se doit. C'est important que les citoyens paient leurs impôts, c'est une question de justice», a-t-il affirmé.

Aucune cachette

En 1998, Hoang Mai s'est joint à un cabinet d'avocats international, un poste qui l'a amené à travailler au Vietnam, à Singapour et à Hong Kong, avant son retour à Montréal en 2001. En 2002, il a choisi d'être notaire autonome.

Selon le député, il ne s'est jamais caché de cette situation et en a avisé le Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique le 13 décembre 2012, après avoir su le montant qu'il devait alors rembourser.

Ce Commissariat a pour mission d'aider les représentants nommés et les élus à prévenir et éviter les conflits entre leurs fonctions publiques et des intérêts personnels.

«Je n'ai pas de dette envers Revenu Canada», a toutefois ajouté Hoang Mai.
Le député a également expliqué ne pas être le seul dans cette situation. «Il y en a beaucoup», a-t-il soutenu.

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a préféré ne pas commenter cet incident, mais a réitéré sa confiance envers le député.

Tyrone Benskin

Un autre député néo-démocrate, Tyrone Benskin, élu dans la circonscription de Jeanne-Le Ber à Montréal et qui gagnait sa vie comme artiste avant d'être élu, a été pris en défaut pour des impôts impayés.

Selon «Le Journal de Québec», M. Benskin remboursera à Revenu Québec le montant de 58 000$. Le fisc a même dû émettre un bref de saisie, transmis à la Chambre des communes, pour une partie du salaire annuel du député, actuellement évalué à 160 000$.

Contrairement à Hoang Mai, Tyrone Benskin s'est pour sa part vu retirer ses responsabilités de critique adjoint en matière de langues officielles.