/regional/quebec/quebec

Les autorités sont rassurantes

Risque de pollution de la rivière Chaudière

TVA Nouvelles

La pollution de la rivière Chaudière, à la suite du déraillement du train à Lac-Mégantic, est sous contrôle, ont affirmé les autorités dimanche soir.

«La contamination de la rivière Chaudière est sérieuse, mais moindre que nous l'avions craint, a déclaré dans un communiqué le ministre de l'Environnement, Yves François Blanchet. Nous continuons à anticiper tous les scénarios, nous sommes en relation étroite avec les municipalités, et nous sommes confiants que les impacts ne seront que marginaux avant d'atteindre l'embouchure de la rivière Chaudière sur le fleuve.»

(TVA Nouvelles)

Le ministre a pu voir à l'œil nu une fine pellicule d'huile aux reflets bleutés entre Lac-Mégantic et Saint-Georges-de-Beauce en survolant la rivière dimanche après-midi.

Toutefois, selon le gouvernement, elle serait très largement contenue par les estacades installées à la hauteur de Saint-Georges.

«Cinq estacades supplémentaires ont été installées afin de contenir et de récupérer l'huile déversée, a indiqué le ministère.À cet égard, une coordination est assurée avec le Centre d'expertise hydrique du Québec pour assurer l'ouverture des vannes de manière à ne pas nuire à l'efficacité des installations et assurer un débit minimal à des fins de préservation écologique.»

Le ministère de l'Environnement, qui se veut rassurant quant aux risques du déversement sur la santé, a prévenu qu'il était possible que de l'huile se rende jusqu'à l'embouchure du fleuve Saint-Laurent, à Québec.

«Si tel est le cas, les autorités jugent très probable que ces hydrocarbures seront biodégradés par les micro-organismes», peut-on encore lire dans le communiqué.


Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie