/news/homepage

Une enquête criminelle «sans précédent» - SQ

15 morts à Lac-Mégantic

TVA Nouvelles

Le bilan provisoire des victimes de la tragédie de Lac-Mégantic est passé à 15 morts, a annoncé la Sûreté du Québec, mardi en fin d'après-midi.

Les recherches ont permis aux autorités de trouver deux nouvelles dépouilles en après-midi, a affirmé Michel Forget porte-parole de la SQ.

Il y a toujours une cinquantaine de disparus, ce qui inclut les dépouilles retrouvées.

M. Forget a aussi indiqué que la zone où l'incendie a eu lieu doit rester protégée puisqu'une enquête criminelle est en cours.


(Photo Reuters)

«Le périmètre délimité par la zone dite rouge est un périmètre considéré comme une scène de crime», a expliqué le policier, ajoutant que toute intrusion est illégale.

«Comme on est en enquête criminelle, il y a des éléments de preuves potentielles qui pourront justifier le dépôt d'accusations au criminel.»

«S'il le faut, on portera des accusations», a-t-il soutenu, précisant qu'il s'agit d'une «enquête sans précédent».

Près de 200 policiers sont sur le terrain afin de participer à l'enquête.

c«Il y a toujours du danger sur cette scène-là», a ajouté M. Forget, qui tient à ce que le périmètre soit respecté par la population. Les résidants qui veulent aller chercher des effets personnels sur la scène pourront toujours le faire, mais accompagnés de policiers.

Toutes les dépouilles ont été transportées au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale de Montréal où des expertises seront pratiquées aux fins d'identifications.

Les échantillons d'ADN fournis par les proches des disparus, par le truchement d'objets personnels leur ayant appartenu, devraient faciliter le processus d'identification, grandement complexifié par les corps calcinés.

Retour à la maison

Bonne nouvelle pour les citoyens évacués depuis les tristes événements de Lac-Mégantic. Tous les résidants de Fatima et une partie de ceux de Cousineau peuvent réintégrer leur domicile depuis ce matin.

Au total, plus de 610 logements et 50 commerces ont pu regagner l'endroit.

Environ 800 personnes demeurent évacuées et cet après-midi, la coordonnatrice de l'Organisation municipale de la sécurité civile de l'Estrie (OMSC), Christine Savard ne pouvait déterminer le moment où ces gens retrouveront leurs domiciles.

Quelque 1200 personnes devront toutefois se plier à des consignes strictes comme l'a fait savoir l'OMSC.

«Un plan de sécurité civile élaboré avec la municipalité et les citoyens doivent suivre des consignes distribuées à leurs portes ou sur internet. Ce sont des consignes importantes à respecter», a averti Christine Savard.

Lac-Mégantic, une région touristique

Émotive, la mairesse a rappelé «à la planète» que la ville de Lac-Mégantic est une région touristique, principalement en période estivale et qu'il est d'une importance capitale que de continuer à fréquenter les différents sites.


La mairesse, Colette Roy-Laroche (Photo Agence France-Presse)

«Il y a des gens qui pensent que tous les attraits touristiques font partis du désastre [...] le plus beau cadeau que vous pouvez nous faire n'est pas d'annuler vos réservations, mais c'est de venir nous visiter. Il nous reste ce petit moteur économique qui roule, alors si vous voulez nous rendre service, ne nous abandonnez pas», a-t-elle poursuivi.

Du même coup, elle a rappelé que la baignade partout sur le Lac-Mégantic est permise le tout, sans danger.

«Nous avons une magnifique région touristique et même si nous vivons une catastrophe au centre-ville, tout le reste fonctionne», d'ajouter Mme Roy-Laroche.

Avis d'ébullition

La mairesse de la ville de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, a quant à elle fait savoir que l'avis d'ébullition de l'eau est toujours en vigueur et que les résidants doivent restreindre leur consommation d'eau.

D'ailleurs, l'usine d'épuration des eaux est en ce moment «inopérationnelle». La ville y travaille pour un «retour à la normale dans les meilleurs délais», a ajouté Mme Roy-Laroche.

De plus, les entreprises du parc industriel ne peuvent fonctionner en raison d'une problématique avec les égouts.

Le périmètre de sécurité est toujours maintenu au centre-ville dans la «zone rouge».

Risques moindres

«Dans la zone, il y a des risques moindres, mais on ne sait pas le niveau d'hydrocarbures dans les égouts du centre-ville et des rues avoisinantes. Tout est réévalué d'heure en heure», a précisé Denis Lauzon, directeur du service de sécurité incendie de Lac-Mégantic, mardi matin.

Le feu est maîtrisé et l'arrosage des citernes a été stoppé pour faciliter la tâche des enquêteurs sur les lieux. Denis Lauzon croit que certains réservoirs du train contiennent toujours du pétrole, mais ne peut en être certain pour le moment.

Le sergent Benoît Richard de la Sûreté du Québec a pour sa part informé qu'à «courte échéance» d'autres secteurs de la municipalité pourraient être à nouveau accessibles aux résidants.

Expertises

Hier, la Ville, la sécurité civile et l'Agence de la santé et des services sociaux de l'Estrie évaluaient un plan de réintégration progressive des citoyens évacués.

Pour ce faire, une équipe multidisciplinaire était à pied d'œuvre à faire des expertises pour s'assurer de la qualité de l'eau, de l'air, du sol, ainsi que voir à la sécurité des habitants en matière de sécurité incendie.

La mairesse Colette Roy-Laroche bien au fait du désir des citoyens éprouvés de rentrer chez eux leur a demandé d'être patients et de respecter les consignes de la sécurité publique.

Visite de MMA

Par ailleurs, le propriétaire de la Montreal, Maine and Altlantic Railway, Edward Burkhard, sera de passage sur les lieux du drame demain, pour s'adresser à la population.

La compagnie refuse pour le moment de prendre le blâme pour ce déraillement de train qui a déjà coûté la vie à 13 personnes, alors qu'une quarantaine d'autres manquent toujours à l'appel.

Les recherches se poursuivront toute la journée mardi pour tenter de trouver d'autres dépouilles dans les décombres.

Une anthropologue judiciaire s'est d'ailleurs jointe à l'équipe, histoire d'accélérer un peu les fouilles.

COORDONNÉES IMPORTANTES

Ligne pour les citoyens: (819) 583-2441

Urgence Québec

Pour faire un don à la Croix-Rouge canadienne:

- en ligne

- par téléphone: 1 (800) 418-1111

- par SMS: textez ROUGEQC ou REDCROSS au 30333 (don automatique de 5$)

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie