/finance/finance

Le Canada, quatrième plus cher au monde

Facture mensuelle de téléphonie mobile

Michel Munger

La facture mensuelle de téléphonie mobile au Canada est la quatrième plus cher au monde, selon une étude de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE).

Le rapport, publié cette semaine, indique que la facture moyenne par client était tout juste en dessous de 60$ US par mois en 2011. Les États-Unis et l'Australie se trouvaient légèrement au-dessus, tandis que le Japon menait de loin à 90$ par mois.

Ainsi, la facture canadienne était la quatrième plus élevée. D'autres pays friands de mobiles, comme la France, se situaient sous les 50$.

La compagnie Telus fait une autre lecture du rapport, dans un communiqué où elle vante la compétitivité des tarifs selon des «paniers» de services comparés par l'OCDE.

Par exemple, 100 appels et 2 giga-octets de données mobiles coûteraient un peu plus de 50 $ au Canada, ce qui place le pays plus proche de la moyenne de l'OCDE. C'est moins que les États-Unis et beaucoup moins que l'Allemagne ou le Japon.

Les dépenses des clients ont toutefois bien augmenté, souligne le rapport: «Alors que l'Australie, le Canada, la Suisse et le Royaume-Uni ont réussi à faire augmenter leur revenu de mobile par abonné, d'autres pays ont connu des baisses notables (France, Irlande, République slovaque et Espagne).»

Comment expliquer ces réalités divergentes? Souvent par la férocité de la concurrence.

«Il doit être noté, indique le rapport, que la fusion entre deux exploitants au Royaume-Uni dans la deuxième moitié de 2011 a réduit le nombre d'opérateurs de cinq à quatre. Pendant ce temps, le marché français a connu des changements importants avant le lancement d'un quatrième fournisseur au début de 2012, avec les compagnies traditionnelles offrant de meilleurs tarifs.»

L'OCDE fait toutefois savoir que le mobile au Canada est sur une lancée, tant pour l'investissement dans les dernières technologies que l'utilisation.

La consommation plus grande et la faible densité de la population sont les arguments retenus par Telus.

«Les Canadiens, a indiqué le patron Darren Entwistle, sont de grands utilisateurs de services mobiles, nos réseaux sont parmi les meilleurs au monde, les appareils bénéficient d'un financement généreux, les investissements dans les réseaux sont importants et le taux d'utilisation des téléphones intelligents est parmi les plus élevés au monde.»