/regional/sherbrooke/centreduquebec

La MMA interdit à ses employés de parler

Enquête policière sur Lac-Mégantic

Voyez le courriel de la MMA envoyé aux employés

TVA Nouvelles a obtenu un courriel qui soulève des questions sur les pratiques de la Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA).

Dans le document, la compagnie ferroviaire ordonne à ses employés de ne pas parler aux policiers sans l'accord de la compagnie. Ce sont des sources sûres qui ont fait parvenir ce courriel à TVA Nouvelles ce matin.

Il est évident selon elles que la MMA veut filtrer les informations qui pourraient être transmises à la police par des employés. Nos sources se demandent même si on ne tente pas de museler ou de bâillonner les travailleurs.

Le courriel, écrit en anglais et daté du 9 juillet, est destiné à tous les employés, dont ceux de la cour de triage à Farnham.

On peut y lire: «Dans l'éventualité où les policiers vous joignent au téléphone, dans le but d'obtenir de l'information ou des documents aux fins de l'enquête policière, dites-leur s.v.p. que vous ne le transmettrez aucune information tant et aussi longtemps que vous n'aurez pas reçu d'avis juridique de la part d'un avocat.»

Questionnée à ce sujet, la Sûreté du Québec a répondu qu'elle interrogerait bien qui elle veut.

«Je vous dirais que la Sûreté du Québec va poser les questions à tout le monde à qui elle veut poser des questions. On a déjà plusieurs témoins de rencontrés, il y a plusieurs personnes qui collaborent et ce que je peux ajouter, c'est qu'il n'y a pas personne qui veut que ce drame se reproduise quelque part. Alors, j'invite ces gens-là à communiquer avec la SQ pour nous faire part de vos constatations s'il y a lieu au 1-800-659-4264 ou à quiconque aurait de l'information pertinente dans ce dossier», a lancé l'inspecteur Michel Forget.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Dans la même catégorie