/regional/sherbrooke/centreduquebec

Journée de repos

Lac-Mégantic

Les recherches sont interrompues dans la zone rouge où le train, qui a déraillé le 6 juillet dernier au centre-ville de Lac-Mégantic, a coûté la vie à 47 personnes.

Maintenant que les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont ratissé la portion de la scène de crime qui était accessible, ils avaient congé samedi.

Le porte-parole de la SQ, Benoit Richard, a soutenu qu'une nouvelle stratégie sera déployée et que de nouvelles recherches auront lieu dès dimanche. Cette pause permettra d'ailleurs aux policiers, qui sont sur le terrain depuis environ deux semaines, de recharger les batteries et revenir en force.

Les autorités auront besoin de matériaux spécialisés afin de tenter de retrouver les cinq corps toujours pris sous les décombres.

De fait, des grues seront nécessaires afin d'aider les secours à soulever des objets lourds que les travailleurs n'ont pas réussi à déplacer depuis l'explosion du train d'enfer. M. Richard a notamment donné l'exemple de wagons-citernes qui sont dans de mauvaises postures.

Le travail se poursuit

Entre-temps, le Bureau du coroner continue ses efforts dans l'espoir d'identifier rapidement de nouvelles victimes qui ont été retrouvées au travers des débris.

En date de vendredi, 22 personnes avaient formellement été identifiées. Dix-neuf noms ont été rendus public sur les 42 corps récupérés par les enquêteurs.

Du côté des experts en environnement, la besogne est aussi toujours en développement, et ce, sous la supervision des pompiers.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.