/news/homepage

Une aide très appréciée sur le terrain

Renfort de pompiers à Lac-Mégantic

Ils sont 125 pompiers venus des quatre coins de la province à se relayer jour et nuit depuis deux semaines sur le site de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic.

Dès demain, de nouvelles équipes s'amèneront sur le terrain. Les villes de Québec, Trois-Rivières, Longueuil, Gatineau et Montréal y délèguent plusieurs équipes, car la tâche est toujours colossale sur place.

Certains sapeurs sont développés en appui et assurent la sécurité. D'autres sont affectés aux travaux d'endiguement, d'autres encore aux fouilles dans les décombres.

Cette dernière tâche est toutefois réservée aux pompiers de l'extérieur de la région tandis que ceux d'ici connaissaient une ou plusieurs des victimes.

«On sait qu'on ne doit pas s'exposer inutilement à des chocs post-traumatiques. Ça a donc été fait dès les premières heures», explique le directeur du Service des incendies de Sherbrooke, Gaétan Drouin. «Les pompiers ont très bien compris, et œuvrent à différentes autres tâches.»

Sur le terrain depuis les tout débuts des explosions du train fou de la Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA), le jeune pompier Frédéric Jacques mesure la solidarité qui unit tous les pompiers.

«C'est sûr que des fois, ça n'est pas facile. On a une petite pensée aussi pour les gens qu'on connaissait là», confie-t-il.

«Mais je pense que justement, on trouve de la force là dedans, à essayer de trouver nos raisons d'être là dans le fond. Et peu importe ce qu'on fait, c'est une bonne raison d'être là.»

M. Jacques continue en expliquant que lui et ses collègues, malgré les évènements qu'ils traversent, se sont fait des «amis, des connaissances» parmi les sapeurs.

Et si de nouveaux pompiers arrivent demain, certains prennent le chemin du retour comme ces quatre sapeurs de Saint-Philippe, en Montérégie, rencontrés par TVA Nouvelles aujourd'hui.

Après une semaine de dur labeur, ils sont repartis chez eux ce matin. Pour pouvoir venir aider bénévolement la population de Lac-Mégantic, l'un d'entre eux avait même sacrifié une de ses semaines de vacances.

«Les gens s'oublient. Des pompiers se sont déplacés ici pendant leurs vacances pour venir donner un coup de main, ne serait-ce que quelques jours», conclut Gaétan Drouin.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.