/news/homepage

Mark Marek recouvre sa liberté

Edmonton

Mark Marek, le propriétaire du site web qui a hébergé la vidéo montrant présumément l'assassinat de Jun Lin, à Montréal, en 2012, a été remis en liberté, jeudi, une semaine après avoir été arrêté par la police pour bris de condition.

Marek, 38 ans, a été libéré en vertu d'une caution de 500 $. La Couronne ne s'est pas opposée à la procédure.

Mark Marek avait été intercepté par les policiers à Leduc, en Alberta, vendredi dernier, après qu'un mandat d'arrêt eut été lancé contre lui pour avoir omis de se présenter à un agent de probation.

Marek avait été arrêté, le 16 juillet, puis accusé de corruption de mœurs pour avoir hébergé la vidéo sur son site web bestgore.com qui présenterait les images de l'assassinat et du démembrement de l'étudiant chinois, Jun Lin, par le suspect Luka Rocco Magnotta.

Il avait été remis en liberté une première fois, le 18 juillet, en vertu d'une caution de 7500 $.

L'avocate de l'accusé, Laurie Wood, a indiqué que son client, qui n'a pas d'adresse permanente, cherchait un lieu de résidence et qu'il avait respecté les conditions qui lui avaient été imposées initialement, dont celles de ne pas quitter l'Alberta, de ne pas naviguer sur internet ni de posséder de l'équipement électronique, incluant un téléphone cellulaire.

«La Cour a enlevé à mon client la capacité de gagner sa vie. Son gagne-pain au cours des 13 dernières années fut grâce à internet», a précisé Me Wood.
Les policiers n'écartent pas la possibilité que d'autres accusations soient déposées contre Marek, qui doit se présenter à nouveau en cour le 12 septembre.