/news/homepage

Une pension annuelle de 123 000$ pour le démissionnaire Mac Harb

Scandale des dépenses au Sénat

En prenant la décision de quitter le Sénat alors que la GRC enquête sur un possible scandale des dépenses à la Chambre haute, Mac Harb pourra commencer à toucher dès maintenant l'argent de sa pension, qui s'élève à 123 000$ annuellement.

Selon les données divulguées mardi par la Fédération canadienne des payeurs de Taxe (FCT), un regroupement citoyen qui demande une réduction des taxes au pays et un meilleur contrôle des dépenses gouvernementales, l'ex-sénateur libéral empochera ainsi un montant inférieur de seulement 10% par rapport à son salaire annuel de sénateur, qui s'élevait à 135 000$.

Ses nombreuses années de services au Parlement - il a été député 15 ans avant de devenir sénateur, en 2003 - lui permettent de toucher sa pleine pension de parlementaire. La FCT a calculé que si M. Harb vit jusqu'à 90 ans, lui qui en a actuellement 59 ans, il pourrait ainsi toucher jusqu'à 5 millions $, en incluant l'indexation annuelle. Si jamais il décède avant, sa femme pourra alors mettre la main sur 60% du montant annuellement remis à l'ancien sénateur.

Pour les autres sénateurs impliqués dans le scandale des dépenses qui fait actuellement l'objet d'une enquête de la GRC, soit Mike Duffy, Pamela Wallin et Patrick Brazeau, la situation est différente. Entrés au Sénat en 2009, ils n'ont pas droit à une pension avant 2015, soit avant d'avoir fait un mandat d'au moins six ans. S'ils décidaient alors de prendre leur retraite, ils toucheraient la moitié de leur salaire annuel, soit 67 600$.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.