/regional/estduquebec/gaspesie

Daniel Breton place Marois dans l'embarras

Parc éolien de Lac-Alfred

L'inauguration du plus gros parc éolien au Canada a été entachée par les propos de Daniel Breton qui a à nouveau mis le Parti québécois dans l'embarras. L'ex-ministre de l'Environnement reproche le partenariat avec une compagnie énergétique française dans ce projet et l'a laissé clairement savoir, alors que la première ministre défend cette coopération.

Les 150 éoliennes du projet du Lac-Alfred dans la Matapédia installées par la pétrolière albertaine Enbridge et le groupe français EDF depuis 2011 représentent une puissance de 300 mégawatts, assez pour alimenter 70 000 résidences.

Québec a investi plus de 700 millions de dollars pour la réalisation de ce projet et ce matin, Daniel Breton, qui a été forcé de démissionner de son poste de ministre à peine un mois après l'élection l'an dernier pour une affaire d'ingérence au Bureau d'audiences publiques en environnement (BAPE), a dit que l'implication d'une compagnie étrangère dans ce projet éolien menaçait les revenus locaux.

«Je comprends qu'il y a des emplois en jeu et c'est important des emplois pour cette région-là, mais moi je veux beaucoup plus que ça. Le Parti québécois veut beaucoup plus que ça. Ce qu'on veut, c'est les profits ici et la propriété ici. C'est ça être ''Maître chez nous''

Visiblement dérangée par les propos tenus par le député de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Pauline Marois a dû corriger le tir.

«C'est un point de vue qui lui appartient et c'est un point de vue personnel. Ce n'est pas le point de vue du gouvernement.» La première ministre a cependant précisé qu'il n'y aurait aucune sanction.

Le projet du Lac-Alfred a permis de créer 350 emplois dans la Matapédia pendant la réalisation. Les retombées annuelles estimées sont de 750 000$ pour la région, et ce, pour les 20 prochaines années. Une quinzaine de personnes seront employées à temps plein pour la phase d'exploitation.

Le président d'EDF Énergies Nouvelles, lui, a réagi à cette histoire avec candeur. Les propos de Daniel Breton ne freineront pas la multinationale française de continuer à faire affaire au Québec. EDF compte soumissionner au nouvel appel d'offres pour la création de parcs éoliens d'Hydro-Québec.

Incorrect or missing Brightcove Settings

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.