/news/homepage

Les infirmières sonnent l'alarme

Coupes dans les CHSLD

L'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec dénonce l'abolition de plusieurs postes de personnel soignant dans les CHSLD de la province et demande au ministre de la Santé d'intervenir d'urgence.

La présidente de l'Ordre, Lucie Tremblay, est particulièrement inquiète alors que le nombre d'infirmières diminue de plus en plus dans plusieurs établissements. L'Institut universitaire de gériatrie, par exemple, vient de couper 30 postes.

En mai dernier, TVA Nouvelles dévoilait que dans un centre d'hébergement du CSSS Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent, il n'y aurait plus qu'une infirmière pour 196 patients âgés la nuit. Autre exemple, au CHSLD Centre-ville de Montréal, leur nombre a chuté de moitié depuis le début des années 1980.

Le ministre de la Santé, Réjean Hébert, a été interpellé par l'opposition à ce sujet à l'Assemblée nationale et a répondu que, selon lui, il fallait moins d'infirmières et plus de préposés.

Les infirmières en conviennent: les préposés sont indispensables et il doit y en avoir plus. Elles persistent toutefois à dire que leur rôle a beaucoup évolué et qu'elles ne sont plus seulement des gardes-malades comme avant. Elles seules ont notamment le droit de faire les évaluations de patients.

Quand les infirmières des CHSLD ne sont pas en nombre suffisant, elles envoient les personnes âgées aux urgences.

«La personne âgée a de graves chances de contracter des infections nosocomiales quand elle va à l'hôpital, de développer un délirium, de développer des plaies pression. Donc, non seulement pour la personne elle-même, c'est catastrophique, mais, quand on regarde en termes de coût que ça peut engendrer, c'est effarant», affirme Lucie Tremblay.

Près de la moitié des personnes hébergées ont plus de 85 ans. Les deux tiers ont au moins trois problèmes chroniques de santé alors que 60% ont des troubles cognitifs et que 20% ont des troubles mentaux.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.