/regional/centreduquebec

Alexandre Cusson prend la relève à Drummondville

Jean-François Desbiens

Le nouveau maire de Drummondville, Alexandre Cusson, s'est rendu à l'hôtel de ville au lendemain de son élection. Il a serré la main de citoyen et rencontré les dirigeants des différents services afin de se familiariser avec la tâche qui l'attend.

Jusqu'à tout récemment directeur du Collège Saint-Bernard, l'homme de 45 ans prendra la relève de Francine Ruest-Jutras, qui a été mairesse de Drummondville au cours des 26 dernières années. Mme Ruest-Jutras a décidé de se retirer de la vie politique.

Alexandre Cusson a été membre de plusieurs organismes locaux. Il a entre autres été président du Mondial des cultures pendant quatre ans; il était le dauphin de l'ancienne mairesse.

Il hérite d'une ville en excellente santé financière et qui a connu un essor fulgurant au cours des 20 dernières années: «On me dit que j'ai des gros souliers à chausser et je me plais à répondre que Madame Ruest-Jutras portait des souliers de femme et qu'il ne me font pas. Je n'ai pas l'intention de changer une recette qui est gagnante, mais j'y apporterai sans doute ma couleur, une touche personnelle.»

Depuis 1992, le nombre d'entreprises a plus que doublé pour atteindre le nombre de 700.

En 2012 seulement, les investissements dans le parc industriel ont dépassé les 200 millions: «On verra si on peut continuer sur la même lancée. Avec l'accord du libre-échange en Amérique du Nord, il y a des opportunités. Mon souhait serait d'améliorer les conditions salariales. On est malheureusement en-deçà de la moyenne provinciale», d'ajouter M. Cusson.

Avec la construction du centre de foires, la 14e ville la plus populeuse de la province entend développer un nouveau créneau, celui du tourisme d'affaires.

Une saine gestion des finances publiques, l'environnement, plusieurs priorités lui tiennent à cœur, mais la réalisation qui le rendrait fier serait de réussir à rapprocher le citoyen du pouvoir municipal en l'impliquant davantage dans les décisions qui se prennent à l'hôtel de ville: «J'aimerais développer un modèle de concertation avec la population pour que les citoyens puissent s'exprimer sur les différents dossiers qui les concernent. Un citoyen informé de ce qui se passe est une personne qui, vraisemblablement, va mieux comprendre et accepter nos décisions», a-t-il exprimé en guise de conclusion.