/news/homepage

Le gouvernement retire le nom de Madeleine Parent

Charte de la laïcité

Le gouvernement québécois a assuré lundi avoir retiré le nom de Madeleine Parent sur le document présentant la charte des valeurs québécoises après avoir pris connaissance de la lettre des proches de Mme Parent qui refusaient que le nom de la syndicaliste et féministe soit associé à la charte.

«La journée même où a été publiée la lettre, le nom de Madeleine Parent a été enlevé du document dans lequel les orientations sont présentées», a affirmé Manuel Dionne, directeur des communications de Bernard Drainville, le ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne.

Mais selon M. Dionne, il y a eu «une erreur de concordance» et le nom n'a pas été retiré le jour même sur le site.

En revanche, M. Dionne a assuré que dès mardi matin, le nom de Madeleine Parent sera retiré sur nosvaleurs.gouv.qc.ca sous l'onglet «valeurs québécoises».

Dans une lettre adressée à Pauline Marois, une quarantaine de «filles» de Madeleine Parent (1918-2012), qui selon leurs propres termes ont «milité coude à coude avec elle», s'étaient adressées jeudi dernier à la première ministre pour «exprimer [leur] profonde déception concernant la référence gratuite à Mme Parent dans le document présentant la proposition gouvernementale de Charte des valeurs québécoises.

Il ne lui appartient, ni à elle ni aux autres pionnières du féminisme, de porter la responsabilité des gestes de ce gouvernement», avaient précisé les signataires.


Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.