/news/homepage

Daniel Boyer président de la FTQ

Claude Généreux s'est retiré

Pour épargner la division des troupes militantes, Claude Généreux a finalement décidé de laisser le champ libre au dauphin de Michel Arsenault, Daniel Boyer, qui a été élu par acclamation à la présidence de la FTQ, lundi.

«Je suis inattaquable, irréprochable, a déclaré M. Boyer, en après-midi. C'est cet enlignement-là que je compte donner à la FTQ, ce n'est pas la FTQ que je connais, ce qu'on voit. Moi, je lance un cri de ralliement à tous les délégués, il faut se serrer les coudes, on a de grands défis devant nous.»

La période de mises en candidature pour l'élection d'un nouveau président prenait fin lundi.
Claude Généreux, issu du SCFP, avait fait campagne ces derniers temps pour solliciter des appuis. Après mûre réflexion, il briguera finalement le poste de secrétaire général.

«Je me suis promené pendant trois semaines dans toutes les régions du Québec. La tradition veut que la présidence de la FTQ vienne de la direction. Par contre, les idées que j'ai mises de l'avant ont été reçues avec enthousiasme. Je conclus qu'une grande partie de la base militante souhaite que je me présente comme secrétaire général, plutôt qu'à la présidence», a-t-il expliqué.

M. Généreux fait maintenant opposition à Serge Cadieux, actuel président national du Syndicat des employés professionnels et de bureau (SEPB) et actuel vice-président de la FTQ.

«Au sein de la FTQ, personne ne veut la division. Tout le monde clame que nous voulons l'unité. Le clamer est une chose, la réaliser, c'en est une autre. Par cette candidature au poste de secrétaire général, je propose de réaliser cette unité. Mon seul compromis est là. Je la propose à tous les niveaux», a déclaré M. Généreux.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.